DE | FR

Genève Aéroport reste dans les chiffres rouges en 2021

Bien que les chiffres restent très inférieurs à ceux d'avant la pandémie, l'aéroport de Genève a réduit sa perte par rapport à 2020 grâce à une hausse de la fréquentation.
29.03.2022, 09:2329.03.2022, 11:57

L'exploitant du tarmac de Cointrin a bouclé l'exercice 2021 sur une perte de 88,9 millions de francs, contre 129,5 millions en 2020. Le chiffre d'affaires a progressé de 9,3% à 209 millions de francs.

Genève avait publié mi-janvier ses chiffres relatifs à la fréquentation. L'année dernière, le nombre de passagers a progressé de 5,8% à 5,9 millions de passagers. Si la tendance est positive, ce chiffre reste très éloigné des 17,9 millions de passagers accueillis en 2019.

Coupes dans les effectifs

La chute du trafic aérien a contraint l'aéroport à faire des économies, et ce également au niveau du personnel. Au cours de l'année écoulée, les effectifs se sont tassés, passant de 1041 équivalents plein temps à fin 2020 à seulement 998 un an plus tard. Les charges salariales ont diminué de 13,9% à 125,5 millions.

La plupart des réductions de postes ont été réalisées par le biais d'un gel des embauches, de départs en retraite anticipée et de non-renouvellements de postes. Mais en octobre dernier, la direction a annoncé 22 suppressions supplémentaires au 1er janvier 2022. (ats)

Joe Biden a atterri à Genève

Plus d'articles sur le thème «Economie»

Le montant investi par les banques suisses dans le charbon donne le tournis

Link zum Artikel

Amazon double ses profits à 14 milliards de dollars (merci le Covid)

Link zum Artikel

Fraude fiscale: nouvelle galère en vue pour Donald Trump

Link zum Artikel

Bientôt 2 francs le litre d'essence en Suisse? Etat des lieux en 4 points

Link zum Artikel

Année calamiteuse: Credit Suisse perd 1,6 milliard de francs en 2021

Link zum Artikel

Le nombre d'utilisateurs de Facebook baisse pour la première fois

Link zum Artikel

La crise ukrainienne représente une menace pour la croissance mondiale

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Hausse du prix de l'énergie et des primes maladie: la vie sera chère en 2023
Les Suisses vont payer, au sens propre, les conséquences du Covid-19 et de la guerre en Ukraine l'an prochain: les primes maladie vont grimper comme l'essence et l'électricité.

Une tempête se prépare dans le ciel économique. Le Covid-19, la guerre en Ukraine et le changement climatique rendent la vie de plus en plus chère. Les consommateurs suisses semblent également le ressentir. Le climat de consommation se rapproche de celui du début de la pandémie et se situe bien en dessous de la moyenne des dix dernières années, selon la dernière enquête auprès des consommateurs du Secrétariat d'Etat à l'économie Seco. Si vous avez besoin d'un support visuel, voici. 👇

L’article