Economie
Netflix

Partage de compte: le couac de Netflix

Frau mit Tablet will Netflix gucken. (Bild: 2018)
Peu de temps après que l'entreprise américaine a informé qu'elle allait agir plus strictement en cas de partage de compte non autorisé, les indications ont disparu.Bild: Shutterstock

Partage de compte: Netflix a fait une erreur

Netflix veut tout faire pour transformer les millions d'utilisateurs qui regardent gratuitement son service en clients payants. Une info publiée cette semaine laissait entendre la fin du partage de mot de passe, mais le géant américain a rétropédalé.
05.02.2023, 10:0105.02.2023, 18:35
Plus de «Economie»

Beaucoup d'utilisateurs de Netflix ont partagé le code de leur compte avec des proches. C'est économique, pratique et ça ne plaît pas à Netflix. Le site estime, en effet, qu'il perd une masse considérable d'abonnés. En 2022, le service de streaming avait donc annoncé vouloir limiter massivement le partage de comptes.

Fin janvier, la plateforme a discrètement actualisé son site, pour ajouter des mentions relatives à un contrôle drastique du partage de comptes hors du «foyer principal». Mais, la plateforme a supprimé ces informations sans rien dire quelque temps plus tard.

Qu'est-ce que Netflix voulait faire?

Le site internet du service de streaming indiquait que les utilisateurs pourraient regarder leurs séries et leurs films favoris uniquement au sein d'un même foyer. Pour ce faire, ils devraient utiliser le même Wi-Fi et ouvrir l'application ou le site Netflix au moins une fois tous les 31 jours. La connexion récurrente au Wi-Fi avec les appareils sera reconnue par Netflix comme un appareil dit de «confiance».

Dans le cas contraire, le site de streaming aurait pu bloquer les utilisateurs.

Disparition et explications

Le site de Netflix indique désormais dans ses conditions de partage:

«Lorsqu'un appareil situé hors de votre foyer s'identifie sur votre compte ou est utilisé régulièrement, nous pouvons vous demander de le vérifier avant qu'il puisse servir à regarder Netflix ou de changer de foyer Netflix. Nous confirmons ainsi que l’appareil utilisant le compte est autorisé à le faire.»

Il n'y a donc plus de références à un quelconque blocage ou traçage drastique. Pourtant, cette solution existe, mais pas en Europe. Un porte-parole a, en effet, annoncé au site spécialisé The streamable:

«Pendant une brève période, un article du centre d'aide contenant des informations qui ne s'appliquent qu'au Chili, au Costa Rica et au Pérou a été mis en ligne dans d'autres pays.»

Le porte-parole de Netflix n'explique pas les causes de ce couac de communications. Toutefois, il a confirmé que si l'entreprise procédait à un tel changement ailleurs dans le monde, elle ne le ferait pas discrètement sans le communiquer aux clients.

Netflix, explique The streamable, a récemment testé des mesures de lutte contre le partage des mots de passe dans plusieurs pays afin de trouver les meilleures solutions avant de les lancer dans le monde entier. La plupart du temps, les clients du géant du streaming ne se sont pas montrés particulièrement enchantés de ces essais.

Quoi qu'il en soit et comme le rappelle BFMTV, Netflix traque les squatteurs de comptes pour les faire payer et il ne fait aucun doute que ces nouvelles règles finiront par arriver sous une forme ou l'autre. Ce n'est qu'une question de temps. (jah)

Copin comme cochon: les vieux et la technologie
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Musk a parié sur la Chine et commence à le payer
Elon Musk s'est retrouvé dans une dépendance fatale vis-à-vis de Pékin.

Lorsque les premières voitures sortirent de l'usine Tesla de Shanghai, il y a environ quatre ans, Elon Musk fit une danse de joie. Son rêve capitaliste se réalisait curieusement dans la Chine communiste: des travailleurs qui bossaient sans broncher jour et nuit, des autorités qui satisfaisaient tous les souhaits de l'entreprise et un réseau de fournisseurs qui ne négligeait rien.

L’article