DE | FR
Image: sda

Vous avez acheté des Nike en NFT? La marque dépose plainte contre un vendeur

Nike accuse la plateforme américaine de commerce en ligne StockX pour la commercialisation, sans sa permission, de NFT de baskets. Une plainte a été déposée.
04.02.2022, 09:2904.02.2022, 11:30

Commercialiser des objets numériques à l'effigie de Nike et gonfler les prix de ceux-ci peut vous causer de gros problèmes. La marque de sport a décidé de déposer une plainte à l'encontre de StockX, jeudi à New York.

«StockX imprime des NFT qui comportent, de façon proéminente, les logos de Nike, en fait la promotion en utilisant la marque Nike et vend ces NFT à des prix gonflés à des consommateurs peu méfiants qui croient ou sont susceptibles de croire que ces actifs numériques (comme StockX les appelle) sont approuvés par Nike alors qu'ils ne le sont pas»

Selon le géant de la basket, StockX aurait déjà vendu plus de 550 NFT estampillés de la griffe américaine. Nike réclame des dommages et intérêts ainsi qu'une injonction du tribunal pour forcer StockX à cesser ces ventes.

La plateforme américaine propose d'acheter et de revendre des vêtements et produits technologiques, mais elle est d'abord spécialisée dans les enchères sur les baskets. Les amateurs peuvent y trouver des paires de collection qui s'échangent à jusqu'à des centaines de milliers de dollars, à l'instar des mythiques Air Jordan.

Elle propose aussi désormais des «Non-Fungible Token» (NFT), ces objets numériques dont la propriété est traçable.

Plus de 500 dollars pour en acquérir

Une recherche sur le site avec le mot-clé NFT donne par exemple comme résultat une image de «KAWS Sacai Nike Blazer Low Blue (Vault NFT)», à acheter pour 500 dollars minimum (460 francs).

La fiche de vente précise que les NFT peuvent être revendus ou échangés «pour une vraie paire stockée dans notre coffre».

Dans sa plainte, Nike décrit les NFT comme un «nouveau moyen enthousiasmant pour les marques d'interagir avec les clients dans le monde réel et dans le métavers», cet univers parallèle de réalité augmentée et virtuelle, décrits comme le futur d'internet.

Et la société basée dans l'Oregon ajoute:

«Ce nouvel horizon est rapidement devenu un terrain de jeu pour les acteurs de la contrefaçon (...) qui utilisent des marques déposées sans autorisation pour vendre leurs produits virtuels et générer des profits mal acquis»

Nike n'est pas la seule marque de renom à devoir porter plainte. Fin janvier, Hermès avait porté plainte contre Mason Rothschild. L'artiste s'était inspiré des sacs Birkin pour les vendre dans le métavers.

C'est quoi le métavers?

Vidéo: watson

En avril dernier, StockX a été valorisée à 3,8 milliards de dollars après une levée de fonds de 255 millions de dollars. La plateforme a enregistré un chiffre d'affaires de 400 millions de dollars en 2020. (svp/ats)

Un collectionneur du crypto-art nous explique son délire

Jeff Bezos vous fascine? Plus d'article sur le milliardaire américain

Une pétition pour que Jeff Bezos mange La Joconde 😋: on signe où?

Link zum Artikel

Jeff Bezos jaloux de Leonardo DiCaprio, il le menace sur Twitter

Link zum Artikel

Et bim! Jeff Bezos n'est pas officiellement astronaute

Link zum Artikel

Pourquoi la fusée de Jeff Bezos ressemble-t-elle autant à un pénis?

Link zum Artikel

Jeff Bezos dézingue un pont historique pour libérer le passage de son yacht

Link zum Artikel

Twitter se moque de la fusée phallique de Jeff Bezos

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
George Bush appelle Volodymyr Zelensky et fait de la pub pour Roger Federer
Le 43e président des Etats-Unis a récemment pu s'entretenir avec Volodymyr Zelensky, comme il l'a annoncé sur les réseaux sociaux. Ce faisant, il a également envoyé un message publicitaire.

Il est honoré, écrit l'ex-président américain George W. Bush à ses 1,5 million d'abonnés sur Instagram. Et pour cause: jeudi dernier, le républicain a pu s'entretenir quelques minutes au téléphone avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky - «le Winston Churchill de notre temps», comme il l'appelle. A cet effet, Bush, le prédécesseur de Barack Obama à la Maison Blanche, met en ligne deux photos qui documentent leur conversation en ligne.

L’article