Economie
Pétrole

Les prix du pétrole continuent de chuter

Les prix du pétrole continuent de chuter

Gasoline prices are seen on a display at a gas station Tamoil and a gas station Shell in Geneva, Switzerland, Monday, March 7, 2022. Gasoline prices are at an unprecedented level, the reason being the ...
Reste à savoir quel sera l'impact des prix du pétrole sur le prix de l'essence.Bild: keystone
Covid en Chine et négociations Ukraine-Russie. Le baril d'or noir baisse, mais reste cher.
15.03.2022, 12:11
Plus de «Economie»

Les prix du pétrole poursuivaient leur repli mardi, après avoir dévissé la veille au soir, loin des sommets affichés une semaine auparavant. Tant le baril de Brent de la mer du Nord que celui de WTI américain lâchaient plus de 5%, alors que le 4e tour de négociations entre Russes et Ukrainiens doit reprendre et que la Chine affiche un nombre record de cas de Covid-19.

La veille déjà, les prix du pétrole avaient nettement baissé. Ils se sont éloignés des records atteints, il y a plus d'une semaine, dans le sillage de la guerre en Ukraine. Un baril de Brent valait au maximum environ 139 dollars, un baril de WTI jusqu'à environ 130 dollars.

Ces baisses de prix s'expliquent d'une part, par les nouvelles discussions entre la Russie et l'Ukraine, qui font naître l'espoir d'un rapprochement entre les belligérants. On ne peut, toutefois, pas encore parler d'une percée. Les discussions en ligne devaient se poursuivre mardi.

Les observateurs voient une autre raison à l'affaiblissement des prix du pétrole dans les mesures chinoises contre de nouvelles éruptions liées au Covid. La politique de fermeté, également connue sous le nom de «stratégie No Covid», prévoit des confinements étendus même en cas de petites éruptions. Ce qui est considéré comme nuisible à la conjoncture.

En dépit de ce qui apparaît comme un mouvement de correction, le Brent affichait une hausse hebdomadaire de 8,01% et le WTI de 7,25%. En glissement annuel, les prix ont décollé de 49,7 et 51,99%, respectivement. (jah/ats)

Des motards contre le harcèlement
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le salaire des grands patrons américains ne cesse de grimper
Les patrons de grandes entreprises américaines gagnent toujours plus, et plus vite que la moyenne des employés. Un constat qui ne semble pas émouvoir les actionnaires, satisfaits de l'évolution des marchés boursiers et d'une transparence accrue.

Entre 2017 et 2023, la rémunération médiane d'un dirigeant d'une entreprise cotée au S&P 500, qui réunit 500 des plus grandes sociétés américaines, a progressé de près de 40%, selon le cabinet Equilar - contre seulement 27% pour la moyenne des salariés aux Etats-Unis, pour atteindre 16,3 millions de dollars.

L’article