DE | FR
Publicité

Google triple son bénéfice et c'est surtout grâce au Covid

Image: sda
Comme de nombreuses autres entreprises, Google a vécu un premier trimestre 2020 poussif en raison du Covid, ce qui explique que le géant fasse bien mieux ce trimestre.
28.04.2021, 10:3329.04.2021, 18:00

Alphabet – la maison-mère de Google – a largement dépassé les attentes au premier trimestre avec un bénéfice net à 17,93 milliards de dollars contre 6,8 milliards il y a un an, notamment grâce à de fortes hausses des recettes publicitaires.

L'an dernier, l'émergence de la pandémie de Covid-19 avait fait chuter les dépenses de certains annonceurs, notamment dans le secteur des voyages, à la fin du premier trimestre.

Quelques chiffres à retenir:

  • Sur le moteur de recherche Google, les recettes publicitaires sont passées de 25 à 32 milliards de dollars en un an.
  • Sur Youtube les recettes ont progressé de moitié sur un an pour atteindre à six milliards.
  • En tout, le géant mondial des technologies a réalisé 55,31 milliards de chiffre d'affaires, soit 34% de plus qu'il y a un an.

Le cloud en forte progression

Le cloud (informatique à distance) a contribué aux solides performances du groupe californien: Google Cloud a engrangé plus de quatre milliards de dollars de revenus, contre 2,8 l'an dernier. Le secteur a explosé à la faveur de la pandémie qui a restreint les déplacements de milliards de personnes dans le monde en 2020.

Google Cloud est le troisième fournisseur de cloud dans le monde, avec 7% des parts de marché fin 2020, loin derrière AWS d'Amazon (31% des dépenses) et Azure de Microsoft (20%), d'après le cabinet d'études Canalys. (ats/jah)

A bas Internet, vive le surf en vrai (ou presque)!

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le snus a le vent en poupe et Philip Morris compte bien en profiter
Le géant du tabac Philip Morris mise depuis longtemps sur les produits alternatifs à la fumée et le snus fait désormais son entrée dans l'assortiment. En Suisse, le tabac à sucer est de plus en plus apprécié.

«Snuser» au lieu de fumer. Se glisser discrètement une petite pochette blanche sous la lèvre supérieure au lieu de devoir sortir pour fumer. En Suisse, de plus en plus de fumeurs passent de la cigarette traditionnelle au tabac à sucer.

L’article