DE | FR
shutterstock

La Suisse a battu des records d'exportation en mai

L'économie helvétique affiche un excédent commercial historique. La chimie et de la pharma ont porté les échanges.
17.06.2021, 10:1317.06.2021, 18:03

Le commerce extérieur helvétique continue d'évoluer en zigzag depuis le début d'année, inversant, chaque mois, la tendance du précédent. l'Administration fédérale des douanes (AFD) indique qu'en mai, les livraisons à l'étranger ont affiché une progression de 2,6%. Il s'agit, selon elle, d'un «nouveau pic historique».

Dans quel secteur les exportations ont explosé ou non?

  • La chimie et la pharma ont porté les échanges, restant le premier secteur d'exportation helvétique avec un volume de 754 millions de francs.
  • Les livraisons à l'étranger des instruments de précision ont également augmenté.
  • Les statistiques montrent un recul aussi bien pour l'horlogerie que pour la bijouterie.

Vers quelles région se sont dirigées ces exportations?

  • Vers l'Europe (+3.5%).
  • Vers l'Amérique du Nord (+6.6%).
  • Vers l'Asie (-9.4%).

Au final, pour le mois de mai, la balance commerciale suisse a terminé sur un excédent de 4,26 milliards de francs. Autrement dit la Suisse la différence entre la valeur de ce que la Suisse à acheté à l'étranger et de ce qu'elle y a vendu est arrivé à un niveau jamais atteint auparavant. (jah/ats)

Le sommet Biden-Poutine à Genève

1 / 22
Le sommet Biden-Poutine à Genève
source: sda / saul loeb
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

«Les joueurs de l'équipe de Suisse, c'est des amateurs, non?»

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Moins d'un franc pour un euro: le change exceptionnel va durer
La monnaie suisse continue de prendre de la valeur par rapport à l'euro. D'après les experts, elle devrait continuer de s’apprécier.

Le franc devrait rester solide et demeurer sous la parité avec l'euro ces prochains mois. Pour ralentir les tendances inflationnistes, la banque nationale suisse (BNS) ne freine plus autant l'appréciation de la devise nationale, ont estimé mardi les économistes de Raiffeisen.

L’article