DE | FR
Bild

shutterstock

La Suisse a battu des records d'exportation en mai

L'économie helvétique affiche un excédent commercial historique. La chimie et de la pharma ont porté les échanges.



Le commerce extérieur helvétique continue d'évoluer en zigzag depuis le début d'année, inversant, chaque mois, la tendance du précédent. l'Administration fédérale des douanes (AFD) indique qu'en mai, les livraisons à l'étranger ont affiché une progression de 2,6%. Il s'agit, selon elle, d'un «nouveau pic historique».

Dans quel secteur les exportations ont explosé ou non?

Vers quelles région se sont dirigées ces exportations?

Au final, pour le mois de mai, la balance commerciale suisse a terminé sur un excédent de 4,26 milliards de francs. Autrement dit la Suisse la différence entre la valeur de ce que la Suisse à acheté à l'étranger et de ce qu'elle y a vendu est arrivé à un niveau jamais atteint auparavant. (jah/ats)

Le sommet Biden-Poutine à Genève

1 / 22
Le sommet Biden-Poutine à Genève
source: sda / saul loeb
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

«Les joueurs de l'équipe de Suisse, c'est des amateurs, non?»

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

Vins interdits: «la perte du sens de l'humour, symptôme du Covid?»

«Chasselas'grippe» et «Cha r'donne le moral», deux vins vaudois aux noms humoristiques ne passent pas aux yeux du canton de Vaud et sont interdits. Raison: on pourrait croire à des médicaments. La droite s’insurge.

En ces temps troublés, on ne rigole pas avec l’humour et deux caves vaudoises en ont fait l’amère expérience. Non, ce n’est pas permis d’appeler son vin «Chasselas'grippe, Antidote» ou «Cha r'donne le moral», selon le laboratoire cantonal, qui estime que ces noms vont à l’encontre de l’ordonnance sur les denrées alimentaires, interdisant «les indications relatives à des effets ou à des propriétés que la denrée alimentaire ne possède pas d'après l'état des connaissances scientifiques».

Bien sûr, …

Lire l’article
Link zum Artikel