DE | FR

La pandémie n'a pas fait chuter la paie des patrons suisses

Bild

shutterstock

Covid ou pas, le salaire des patrons n'a pratiquement pas bougé en 2020. Certains ont même vu leurs rémunérations augmenter.



La pandémie de coronavirus et ses répercussions économiques n'ont quasiment pas eu d'impact sur les salaires des grands patrons suisses.

En moyenne, les dirigeants des plus importantes sociétés cotées à la Bourse suisse ont reçu en 2020 une rétribution de 6.2 millions de francs, un niveau quasiment stable par rapport à l'exercice précédent.

Ceux qui ont gagné

Au niveau des directeurs généraux, près de la moitié des patrons ont vu leur rémunération augmenter. Sur le podium des mieux payés en 2020, on retrouve:

  1. Severin Schwan, directeur général de Roche avec 14,6 millions de francs. (-3%)
  2. Sergio Ermotti, ancien directeur d'UBS avec 13.3 millions (+7%)
  3. Vasant Narasimhan, responsable de Novartis avec 12.7 millions de francs (+20%).

Ceux qui ont (un peu) perdu

Certains patrons ont par contre vu leurs rétributions diminuer. Parmi ces derniers, on retrouve:

  1. Nick Hayek, directeur général de l'horloger Swatch a vu sa paie chuter de 27%.
  2. Frankie Ng, directeur général de SGS, a pour sa part vu son salaire baisser de 13%. (ats/hkr)
Nick Hayek jun., Praesident der Swatch AG, am 3. Mai 2000 waehrend der Bilanzpressekonferenz der Swatch Group in Biel. (KEYSTONE/Martin Ruetschi)

Nick Hayek est le patron de Swatch Group Image: KEYSTONE

Bonus en baisse

Plus d'articles sur le thème «Economie»

Les loyers reculent partout... sauf en Suisse romande et à Zurich

Link zum Artikel

H&M licencie un millier de personnes en Espagne

Link zum Artikel

L'économie mondiale se relance plus vite que prévu

Link zum Artikel

C'est quoi exactement cette délicate réforme de l'AVS?

Link zum Artikel

Dans le mariage, chacun gagne à payer sa part d'impôts

Link zum Artikel

Amateurs de poissons, méfiez-vous des arnaques!

Link zum Artikel

Le groupe de Zara et Bershka ne vend plus et perd 70% de bénéfices

Link zum Artikel

Lego touche le jackpot grâce aux confinements

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Le Parlement débloque deux milliards de plus pour les indépendants

La révision de la loi Covid-19 sous toit, les Chambres fédérales se sont montrées de nouveau plus généreuses que le Conseil fédéral.

La loi Covid-19 n'a pas un an. Elle est pourtant déjà passée à trois reprises devant les parlementaires. Et les débats n'en sont que plus nourris à chaque passage. Voici les changements essentiels:

Le cœur de la révision réside dans l'aide aux cas de rigueur, soit les entreprises cruellement touchées. Le projet prévoyait de quadrupler l'enveloppe à dix milliards de francs. Le Parlement s'est montré un peu plus généreux: élargissant notamment le cercle des bénéficiaires.

La clé de répartition des …

Lire l’article
Link zum Artikel