DE | FR

Swisscom change de patron et sera dirigée par ce Romand

Cette année, le numéro un suisse des télécommunications a eu de meilleurs résultats que prévu... Et annonce le départ d'Urs Schaeppi, son directeur.
03.02.2022, 09:2003.02.2022, 11:48

Le géant bleu a annoncé également le départ de son directeur général, Urs Schaeppi, qui quittera, en effet, la tête du groupe au 1er juin 2021, écrit, jeudi, l'opérateur de télécommunications contrôlé par la Confédération.

Après neuf ans à la tête de Swisscom, Urs Schaeppi a tiré sa révérence.
Après neuf ans à la tête de Swisscom, Urs Schaeppi a tiré sa révérence.Image: sda

Il sera remplacé par un Genevois, Christoph Aeschlimann, qui dirige actuellement la division infrastructure, réseau et IT (Technologie de l'information). Selon Le Temps il était chargé de la gestion et du développement de tous les réseaux, que ce soit la téléphonie mobile – et donc la 5G – ou la fibre optique. Il s'agit d'un francophone (c'est lui 👇).

Le départ de Schaeppi, qui avait rejoint Swisscom, il y a 23 ans, est le fruit de sa propre décision.

Swisscom affiche une performance en hausse en 2021

Soumis à une érosion de ses revenus, le numéro un suisse des télécommunications a fait un peu mieux que prévu.

Le bénéfice net du géant bleu a bondi de 20% à 1,83 milliard de francs. Le chiffre d'affaires a progressé de 0,7% à 11,18 milliards de francs et la performance opérationnelle s'est nettement améliorée, le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (Ebit) progressant de 6% à 2,01 milliards.

Quant au résultat opérationnel avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda), il s'est inscrit à 4,48 milliards de francs, soit 2,2% de plus que douze mois auparavant. Comme attendu, le géant bleu entend proposer à ses actionnaires lors de la prochaine assemblée générale ordinaire le versement d'un dividende de 22 francs par action au titre de l'exercice sous revue, soit un montant identique à celui versé l'an dernier.

Perspectives stables pour 2022

Au chapitre des perspectives, Swisscom vise en 2022 un bénéfice d'exploitation Ebitda de 4,4 milliards de francs, et compte investir 2,3 milliards. Le géant bleu a également pour objectif de proposer un dividende identique de 22 francs par action au titre de l'exercice 2022.

En raison de la concurrence et de la pression sur les prix, Swisscom entend réduire sa base de coûts de 100 millions de francs au cours de l'exercice en cours.

Enfin, en ce qui concerne le litige qui oppose Swisscom à la Commission de la concurrence au sujet de l'extension du réseau de fibre optique, Swisscom réclame une décision rapide du Tribunal fédéral administratif. S'il validait une extension de type P2P, le coût du déploiement serait bien plus élevé et obligerait Swisscom à revoir la couverture visée à 50%, estime le géant bleu.

L'objectif d'extension initial, qui était d'atteindre près de 1,5 million de raccordements fibre optique d'ici 2025, serait réduit d'un tiers, ce qui représenterait près de 500 000 logements et commerces en moins. (jah/ats)

Un touriste laisse tomber son téléphone portable dans l'enclos des loutres.

Plus d'articles sur le thème «Economie»

Le montant investi par les banques suisses dans le charbon donne le tournis

Link zum Artikel

Amazon double ses profits à 14 milliards de dollars (merci le Covid)

Link zum Artikel

Fraude fiscale: nouvelle galère en vue pour Donald Trump

Link zum Artikel

Bientôt 2 francs le litre d'essence en Suisse? Etat des lieux en 4 points

Link zum Artikel

Année calamiteuse: Credit Suisse perd 1,6 milliard de francs en 2021

Link zum Artikel

Le nombre d'utilisateurs de Facebook baisse pour la première fois

Link zum Artikel

La crise ukrainienne représente une menace pour la croissance mondiale

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Comment Poutine essaie d'envoyer l'or russe en Suisse malgré les sanctions
Poutine et ses oligarques contrôlent les mines d'or russes. Ils cherchent désormais de nouveaux circuits par lesquels l'or pourrait à nouveau parvenir en Suisse malgré les sanctions.

La Suisse et la Russie sont liées par un marché de plusieurs milliards de dollars: le commerce de l'or. La Russie, troisième producteur mondial, fournit la matière première. La Suisse, qui abrite quatre raffineries de pointe, fait fondre le métal précieux et le transforme en lingots, en pièces de monnaie ou en bracelets de montre. L'or arrive parfois en Suisse déjà sous forme de métal précieux et est négocié entre les banques.

L’article