DE | FR

Violemment cambriolé, Bernard Tapie est choqué mais va bien

Bild

Bernard Tapie lors d'une interview avec Sept à Huit. tf1

L'homme d'affaires français et son épouse ont été attaqués à leur domicile. Il a refusé d'être transporté à l'hôpital, contrairement à sa femme, Dominique.



Bernard Tapie et son épouse ont été violentés dans la nuit de samedi à dimanche lors d'un cambriolage à leur domicile en région parisienne, a-t-on appris de source proche de l'enquête. L'homme d'affaire, qui se bat contre un cancer depuis plusieurs années, a confié à BFM TV se sentir parfaitement bien.

Dominique Tapie «a reçu plusieurs coups mais elle va bien. Mon grand-père a refusé d’être emmené, il est resté chez lui, il est KO, très fatigué», a déclaré à l’AFP le petit-fils de l’ancien député et ex-ministre de la Ville, Rodolphe Tapie.

Son fils, Stéphane Tapie, a mis les inquiets en garde:

Ils dormaient lorsque que quatre personnes se sont introduites par effraction à leur domicile, à Combs-la-Ville, en Seine-et-Marne, et les ont frappés et ligotés avant de repartir avec leur butin, a-t-on ajouté. LCI évoque la technique du «saucissonnage», très habituelle dans ce genre d'attaque.

Interrogé par la plupart des médias français dimanche matin, le maire de Combs-la-Ville a narré une attaque d'une extrême violence qui a laissé les époux Tapie en état de choc.

«Ils sont marqués et scandalisés, mais ils sont debout et ils font face»

Maire de Combs-la-Ville

C'est Dominique Tapie, légèrement blessée, qui est parvenue à se défaire de ses liens pour se rendre chez une voisine d'où elle a donné l'alerte. L'homme d'affaires, ancien ministre de la Ville et député, a de son côté refusé d'être conduit à l'hôpital.

Le montant du butin n'a pas été communiqué. (ade/afp)

Thèmes

Chute du zadiste de son arbre et manif' à Lausanne, on fait le point

Cette fin de semaine a été mouvementée autour de la Zone à défendre de la colline du Mormont. Quatre points pour résumer cet épilogue de l'évacuation de la ZAD.

L'évacuation de la Zad de la colline du Mormont s'est terminée samedi sur un accident. Un des activistes qui refusait d'évacuer, perché dans un arbre, a fait une chute de cinq à sept mètres vers 11h30. Il a été retenu par sa propre corde et a pu regagner lui-même le sol:

Selon les premiers contrôles, il souffrirait de blessures légères au visage. Il a été emmené à l'hôpital pour un contrôle plus approfondi.

Du personnel médical était présent sur le site. La chute a eu lieu juste après la fin …

Lire l’article
Link zum Artikel