DE | FR
Bild

Image: shutterstock/keystone

Il a cédé! Le père de Britney renonce à la tutelle de sa fille

Le père de la chanteuse abdique sous la pression de la campagne «free Britney» et renonce enfin à être son tuteur. Un revirement de situation qui pourrait mettre fin à un scandale juridique ultra-médiatisé.



Ça y est, c'est fait. Le père de Britney, Jamie Spears, renonce à la tutelle de sa fille. La nouvelle a été annoncée jeudi dans des médias américains. Cette décision pourrait mettre fin à une interminable bataille juridique.

Citant de nouveaux documents juridiques, le site spécialisé dans les informations people TMZ a indiqué que le papa de la star avait l'intention de «travailler avec la cour et le nouvel avocat de sa fille pour préparer une transition en douceur vers un nouveau tuteur». 👇

Un revirement de situation

La chanteuse de 39 ans avait imploré, cet été, un tribunal de Los Angeles de lever la tutelle de son père, la qualifiant d'abusive.

«Je veux juste reprendre ma vie. Cela fait treize ans et cela suffit»

Britney Spears

Jamie Spears avait d'abord affirmé qu'il contesterait la procédure juridique. Cette procédure, initiée par Britney, a pour but de lui retirer une tutelle controversée, qui lui confère tout contrôle sur ses finances depuis 2008.

Fans and supporters of pop star Britney Spears protest at the Lincoln Memorial, during the

Des fans et des partisans de la pop star Britney Spears protestent devant le Lincoln Memorial, lors du rassemblement «Free Britney» en juillet dernier. Image: sda

Dans le New York times, les avocats de Jamie Spears expliquent qu'un changement de tuteur en ce moment est «hautement discutable».

«Bien que Jamie Spears soit la cible d'attaques acharnées et injustifiées, il ne pense pas qu'une bataille publique avec sa fille sur son rôle de tuteur soit dans le meilleur intérêt»

Avocats de Jamie Spears new york times

«Justice est faite pour Britney»

L'avocat de la star a salué l'annonce dans un communiqué. «Justice est faite pour Britney», a-t-il déclaré. Il a toutefois promis que l'enquête sur le comportement de Jamie Spears ces 13 dernières années serait poursuivie.

A lire aussi: «Framing Britney Spears», le douloureux réveil d'une génération

Pour rappel, Britney Spears a été placée sous tutelle en 2008, en raison d'inquiétudes pour sa santé mentale, après une descente aux enfers très médiatisée. Depuis des années, une armée de fans milite sur les réseaux sociaux pour «libérer» la chanteuse, analysant le moindre de ses gestes et disant y voir des appels à l'aide.

(ats/arz)

Si Dubaï vous fascine, voici d'autres photos

1 / 10
Si Dubaï vous fascine, voici d'autres photos
source: imgur
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Il a construit un fitness en bois dans sa ferme

Plus d'articles People

Après J-Lo, Angelina Jolie aussi remettrait le couvert avec son ex

Link zum Artikel

Jennifer Lopez et Ben Affleck se sont enfin embrassés 😱

Link zum Artikel

Ariana Grande s'est mariée

Link zum Artikel

Jennifer Lopez et Ben Affleck en week-end! Le retour de «Bennifer»?

Link zum Artikel

La pop star Demi Lovato se déclare désormais non-binaire

Link zum Artikel

Kate Winslet dénonce l'hypocrisie qui règne à Hollywood

Link zum Artikel

Brad Pitt obtient la garde partagée de ses six enfants avec Angelina Jolie

Link zum Artikel

George Clooney a 60 ans et il est officiellement chiant!

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

People

Une photo de Britney nue est au cœur de théories fumeuses

Alors que la chanteuse fait la Une des médias people, après avoir tenté de faire sauter sa tutelle, un post Instagram suscite un vif débat. Les fans pensent que ce n’est pas elle sur la photo. La conspiration, ça va un peu trop loin?

Décidément, Brit-Brit ne peut même plus prendre un bain tranquilou-lou-lou sans se faire assommer de commentaires sur Instagram. Mercredi 7 juillet, elle a posté une photo d’elle nue, de dos, dans sa salle de bain. Mais les fans, à qui rien n’échappent, sont persuadés que c'est un clone. «Free Britney!», écrivent certains.

Et ils ont des preuves: les tatouages d’abord. «Où est le tatouage dans son cou?» Probablement, sous sa mèche de cheveux, non? «Et celui en-bas de son dos?» …

Lire l’article
Link zum Artikel