DE | FR

Décès du principal opposant des élections au Congo

Supporters of opposition presidential candidate Guy Brice Parfait Kolelas cheer during their party's last rally of the presidential campaign in Brazzaville, Congo, Friday March 19, 2021. After 36 years in power, Republic of Congo's President Denis Sassou N

Image: AP

Le gouvernement congolais est accusé d'entraver le débat démocratique en bloquant internet pendant les présidentielles. Son principal opposant vient de décéder du Covid-19.



L'opposant congolais Guy-Brice Parfait, principal rival de Denis Sassou Nguesso à la présidentielle qui s'est tenue dimanche au Congo-Brazaville, est décédé des suites du Covid-19 lors de son transfert en France.

Internet entravé

L'accès à internet et aux réseaux sociaux était coupé depuis plusieurs heures dimanche, jour de scrutin présidentiel au Congo Brazzaville, où l'indétrônable président Denis Sassou Nguesso brigue un nouveau mandat de cinq ans, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Le réseau internet est inaccessible depuis peu après minuit. Il l'était toujours à l'ouverture des bureaux de vote dimanche à 08h00.

Le président Sassou Nguesso, 77 ans, qui cumule 36 années à la tête de l'Etat, fait face à six rivaux. Contrairement à la présidentielle de 2016, les réseaux mobiles, téléphonie et SMS, restent en service.

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Face au Covid, une Suisse à deux vitesses se profile

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Il n'est plus possible de griffer la statue de cire de Trump

Le musée Tussaud de San Antonio a dû ranger la statue de cire de Donald Trump, victime de violences. Avant lui, d'autres présidents ont été molestés.

Au Louis Tussaud's Waxworks, un musée de statues de cire de San Antonio au Texas, Trump a été mis au placard. En cause, l'amertume des visiteurs à l'égard de l'ex-président américain, qui ont infligé de profondes griffures sur son visage cireux. La statue s'est aussi pris quelques poings dans la mâchoire.

Selon Clay Steward, le directeur des lieux interrogé par le San Antonio Express News, l'ancien locataire de la Maison Blanche ne devrait pas faire son retour au musée avant que l'actuel …

Lire l’article
Link zum Artikel