DE | FR

Mogadiscio bascule en partie sous contrôle de miliciens de l'opposition

Demonstrators from Somali anti-government opposition groups stand on photographs of the president in the Fagah area of Mogadishu, Somalia Sunday, April 25, 2021. Gunfire was exchanged Sunday between government forces loyal to President Mohamed Abdullahi Mohamed, who signed into law on April 14 a two year extension of his mandate and that of his government, and other sections of the military opposed to the move and sympathetic to former presidents Hassan Sheikh Mohamud and Sharif Sheikh Ahmed. (AP Photo/Farah Abdi Warsameh)

Un tract contre le président Mohamed Abdullahi Mohamed, dit «Farmajo». Image: AP

Certaines zones de la capitale somalienne sont tombées sous le contrôle des opposants politiques au président Mohamed Abdullahi Mohamed, dit «Farmajo».



Des soldats pro-opposition, lourdement armés, contrôlaient lundi certaines zones de Mogadiscio au lendemain d'affrontements avec l'armée somalienne, ranimant le spectre des combats urbains entre factions claniques rivales. Ces derniers ont ravagé la capitale dans le passé.

Bild

Dans la nuit, des hommes armés ont érigé, dans plusieurs fiefs de l'opposition, des barrages — parfois de tas de sable et de troncs d'arbres — qu'ils surveillent avec des véhicules équipés de mitrailleuses.

«Les forces armées somaliennes et les combattants pro-opposition ont chacun pris position le long de certaines routes-clés, certains transports publics circulent, mais dans certaines zones, ils ne permettent à personne de bouger.»

Abdullahi Mire, un habitant de Mogadiscio.

Dimanche, une manifestation de partisans de l'opposition contre l'extension du mandat du président Mohamed Abdullahi Mohamed, dit «Farmajo», accompagnés d'hommes armés, a été émaillée d'échanges de tirs avec les forces de sécurité somaliennes dans plusieurs quartiers. (ats)

Tchernobyl, c'était il y a 35 ans

1 / 8
Tchernobyl, c'était il y a 35 ans
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Travailler en Chine, entre symbole de succès et esclavage moderne

Link zum Artikel

Twitter s'enflamme au sujet du «baiser non consenti»

Link zum Artikel

Le don d'organes doit être facilité en Suisse, cap sur les enjeux

Link zum Artikel

Une énorme fusée chinoise hors de contrôle s'apprête à retomber sur Terre

Link zum Artikel

Une frappe française a tué 19 civils lors d'un mariage au Mali

L'ONU vient de rendre une enquête accablante pour la France. Son armée est accusée d'avoir participé à la mort de 19 maliens réunis pour un mariage en janvier.

Une enquête des Nations unies conclut qu'une frappe aérienne conduite par l'armée française, au Mali, en janvier, a tué 19 civils réunis pour un mariage. Les djihatistes ne seraient donc pas les seuls responsables de ce drame, comme l'a soutenu Paris jusqu'alors.

L'enquête a été menée par la Division des droits de l'Homme de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma), appuyée par la police scientifique des Nations unies, sur les évènements survenus le 3 janvier près de Bounti, là:

Ce jour-là, au moins …

Lire l’article
Link zum Artikel