DE | FR
Irmgard F. en juin 1943.
Irmgard F. en juin 1943.source: NDR

Une ex-secrétaire de camp nazi en cavale s'est fait attraper (elle a 96 ans)

Cette dame qui devait passer en jugement est notamment accusée d'avoir encouragé le meurtre de plus de 10 000 personnes entre 1943 et 1945. Elle a finalement été attrapée
30.09.2021, 11:5330.09.2021, 18:39

Une ancienne secrétaire d'un camp de concentration nazi, âgée de 96 ans, devait être jugée jeudi matin. Alors que son procès devait s'ouvrir, le président du tribunal d'Itzehoe (nord du pays) a annoncé que l'accusée était «en fuite».

Il se trouve que la dame avait quitté sa maison de retraite en taxi au petit matin. Les limiers avaient perdu sa trace près d'une station de métro à Norderstedt à la périphérie de Hambourg. Mais, elle a finalement été attrapée par la police dans l'après-midi. Qui est cette presque centenaire dont la cavale n'aura duré que quelques heures?

Pourquoi est-elle jugée?

L'ancienne secrétaire était active dans le camp de concentration allemand de Stutthof près de Dantzig (actuellement en Pologne). Elle est accusée d'avoir aidé et encouragé le meurtre d'au moins 11 380 personnes, selon Der Tages Spiegel. Plus précisément:

«Elle est accusée d'avoir aidé les responsables du camp à tuer systématiquement des prisonniers juifs, des partisans polonais et des prisonniers de guerre soviétiques dans sa fonction de sténographe et de secrétaire du commandant de l'ancien camp de concentration de Stutthof entre juin 1943 et avril 1945.»
Le parquet d'Itzehoesource: Der Tages Spiegel

Quel était son rôle?

Elle tapait les ordres du commandant du camp aux gardes et rédigeait les listes des noms des prisonniers qui seront déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. Toute la correspondance avec le centre administratif SS de Berlin passait par son bureau, a-t-elle déclaré en qualité de témoin dans un procès nazi après la fin de la guerre.

Un bâtiment du camp.
Un bâtiment du camp.source: ndr

Qui est-ce qui l'accuse aujourd'hui?

Environ 30 plaignants sont représentés dans le procès contre Irmgard F. Ce sont des parents des personnes assassinées à Stutthof. Certains y ont été emprisonnés eux-mêmes. «La justice a une obligation envers les victimes et les survivants gravement traumatisés d'essayer de rendre un peu de justice», a déclaré leur avocat.

C'est la première fois qu'un employé civil d'un camp d'extermination nazi est jugé. A l'époque, Irmgard F, avait 18 ans. Elle a aujourd'hui 96 ans et vit dans une maison de retraite à Quickborn (près de Hambourg).

Elle a annoncé ne pas vouloir venir

L'ex-secrétaire aurait écrit au juge qu'elle ne voulait pas se présenter à son procès à cause de son âge et de son état de santé, a-t-elle écrit au journal Der Spiegel. Son avocat devait la représenter, écrit-elle encore.

Or, selon le droit allemand, un procès ne peuvent se tenir en l'absence de l'accusé. L'aptitude de l'accusée à passer en jugement a, par ailleurs, été confirmée par une expertise, a déclaré Frederike Milhoffer, porte-parole du tribunal régional d'Itzehoe. (jah)

Sonia Grimm, engagée contre la violence sur scène et en politique

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Le Suédois Svante Pääbo remporte le Nobel de médecine
Le prix Nobel de médecine et de physiologie a été attribué lundi au Suédois Svante Pääbo, 67 ans, pour le séquençage du génome de l'homme de Néandertal et la fondation de la paléogénomique.

Le premier prix Nobel de l'année 2023 a été attribué. Le Suédois Svante Pääbo, 67 ans, a remporté la prestigieuse récompense pour la médecine et la physiologie.

L’article