en partie ensoleillé
DE | FR
International
Allemagne

Allemagne: la tentative de coup d'Etat de 25 néonazis déjouée

The German parliament Bundestag building, the Reichstag Building photographed through a slit in a blind at the chancellery in Berlin, Germany, Wednesday, Dec. 7, 2022. Officials say thousands of polic ...
Le Bundestag, le bâtiment du Reichstag, aurait été la cible de 25 «citoyens du Reich» qui formentaient un coup d'Etat. Ils ont été arrêtés le 7 décembre, au terme d'un raid policier de grande ampleur. Image: sda

25 néonazis ont tenté de s'emparer du pouvoir en Allemagne

Au cours d'une descente de police de grande ampleur, le parquet fédéral allemand a procédé à l'arrestation de 25 extrémistes de droite qui projetaient de prendre d'assaut le Reichstag à Berlin. Parmi eux: un prince, une ex-députée ou encore un ancien lieutenant-colonel.
07.12.2022, 16:5708.12.2022, 08:41

Pas moins de 3000 policiers ont été mobilisés dans toute l'Allemagne, selon une porte-parole du parquet, pour procéder aux arrestations. Selon l'autorité suprême de justice, ces 25 «Reichsbürger» auraient planifié de renverser le gouvernement pour fonder leur propre Etat, sur le modèle de l'Empire allemand de 1871.

Reichsbürger?
Les «citoyens du Reich» (Reichsbürger) sont des personnes qui ne reconnaissent pas la République fédérale d'Allemagne et ses structures étatiques. Ils prétendent que l'Empire allemand (1871-1945) continue d'exister. Fréquemment en conflit avec les autorités, cette mouvance extrémiste fondé «au plus tard fin 2021» aurait pris de l'ampleur avec les restrictions sanitaires. Le Verfassungsschutz (service de protection de la Constitution) attribue à ce milieu environ 21 000 adeptes.

Tout était prévu

Selon la chaîne de télévision allemande ARD, les citoyens du Reich avaient tout programmé: de l'assaut du Bundestag aux coupures de courant, en passant par la destitution du gouvernement. Certaines personnes avaient même déjà été choisies pour occuper des postes ministériels, après la prise de pouvoir.

Le mouvement des citoyens du Reich proteste volontiers et beaucoup contre l'Etat allemand.
Le mouvement des citoyens du Reich proteste volontiers et beaucoup contre l'Etat allemand.image: twitter

Qui sont-ils?

Au terme d'un coup de filet qui a mobilisé plus de 3000 membres des forces de l'ordre et considéré comme l'une des plus importantes opérations policières de ce type jamais réalisées en Allemagne, l'enquête vise au total 52 personnes.

Des personnes ont été arrêtées à travers toute l'Allemagne dans les milieux dits «reichsbürgers», ainsi qu'en Autriche et en Italie. Mercredi, le parquet fédéral a annoncé débuter les premiers interrogatoires.

Une ancienne députée, un arisocrate et un lieutenant-colonnel arrêtés lors du raid

Le personnage central derrière le groupe putschiste serait Heinrich XIII Prinz Reuss, un aristocrate allemand. Depuis quelques années, Reuss défend publiquement la théorie selon laquelle la République fédérale d'Allemagne n'est pas un État souverain et reste contrôlée par les Alliés.

Arrêté à Francfort, il possédait également un château près de Bad Lobenstein, dans le centre de l'Allemagne, qui a été perquisitionné.

Allemagne: la tentative de coup d'Etat de 25 néonazis déjouée
Agé de 71 ans, il devait devenir le chef du nouveau cabinet après la prise de pouvoir.Image: DPA

Autre protagoniste, la Russe «Vitalia B.», identifiée par la presse allemande comme étant la compagne de Henri XIII, a, selon les procureurs, servi d'intermédiaire pour tenter de prendre contact avec les autorités russes en vue d'un éventuel soutien. Le Kremlin a pour sa part fermement démenti mercredi toute «ingérence russe» dans ce dossier.

Citons aussi parmi les interpellés la juge berlinoise et ancienne députée du parti d'extrême droite AfD, Birgit Malsack-Winkemann.

Malsack-Winkemann a siégé au Bundestag pour l'AfD de 2017 à 2021. En mars 2022, elle est retournée à la magistrature et travaille au tribunal de grande instance de Berlin.
Malsack-Winkemann a siégé au Bundestag pour l'AfD de 2017 à 2021. En mars 2022, elle est retournée à la magistrature et travaille au tribunal de grande instance de Berlin.

Une procédure a été engagée pour la démettre de ses fonctions de juge à Berlin. «Nous épuiserons tous les instruments pour que l'accusée soit complètement écartée de la magistrature», a déclaré mercredi la sénatrice de Berlin pour la Justice, Lena Kreck, après l'arrestation, qui a toutefois averti qu'il fallait «attendre les résultats de l'enquête».

Citons également l'ancien lieutenant-colonel de la Bundeswehr, Rüdiger von Pescatore, qui aurait dirigé le «bras armé» du groupe. Commandant entre 1993 à 1996 d'un bataillon de parachutistes, Von Pescatore avait été renvoyé de la Bundeswehr pour avoir vendu des armes provenant des stocks de l'armée de la RDA.

D'autres militaires sont impliqués dans le complot, dont un qui a encore des fonctions, membre du KSK, a précisé un porte-parole du ministère de la Défense, Arne Collatz. La branche militaire de la cellule criminelle était chargée d'acheter des armes et d'organiser des entraînements.

Plus de 3000 agents ont été déployés lors de cette opération policière d'envergure, le 7 décembre.
Plus de 3000 agents ont été déployés lors de cette opération policière d'envergure, le 7 décembre.Image: DPA

Le président allemand, Frank-Walter Steinmeier, s'est dit «profondément inquiet» face à ce complot, estimant qu'un «nouveau niveau» avait été atteint.

Les autorités allemandes ont classé ces dernières années la violence d'extrême droite au premier rang des menaces à l'ordre public, avant le risque jihadiste. Au printemps, elles avaient démantelé un autre groupuscule d'extrême droite, soupçonné d'avoir projeté des attentats et l'enlèvement du ministre de la Santé, à l'origine des mesures de restriction anti-Covid.

Les Conseillères fédérales de 1984 à aujourd'hui

1 / 10
Les Conseillères fédérales de 1984 à aujourd'hui
source: keystone / str
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Evaluer la densité d'une foule, c'est possible

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Des milliers de Danois manifestent et c'est la faute de l'Ukraine
Estimés entre 40 000 et 50 000 par la police et les organisateurs, les manifestants sont venus de tout le pays à bord d'autobus.

Des dizaines de milliers de Danois ont manifesté dimanche contre le projet du gouvernement de supprimer un jour férié afin de financer le budget de la défense, en pleine guerre en Ukraine.

L’article