DE | FR
Il semblerait que l'opinion publique ait déjà choisi son camp.
Il semblerait que l'opinion publique ait déjà choisi son camp. image: keystone
Analyse

#TeamJohnny: comment Johnny Depp a retourné Internet en sa faveur

Il suffit de passer un peu de temps sur les réseaux sociaux pour se rendre compte que l'opinion publique a tourné en faveur de Johnny Depp dans le procès l'opposant à son ex-femme Amber Heard.
30.04.2022, 11:5230.04.2022, 12:43
Suivez-moi

«Je baiserai son corps brûlé après, pour être sûr qu'elle soit morte», voici les propos qu'a tenu Johnny Depp, par message privé, avec son ami de longue date, Paul Bettany. Une «blague» tirée de la comédie britannique «Monthy Python», selon lui. Soit. Il n'empêche que ses propos sont d'une violence rare.

Et pourtant, les messages de soutien envers Johnny Depp se multiplient. Si l'affaire de diffamation opposant l'acteur Johnny Depp à son ex-femme Amber Heard est toujours en cours, le tribunal des réseaux sociaux semble avoir déjà désigné un vainqueur.

Tout le monde est pour Johnny!

Une vague de soutien envers Johnny Depp inonde en ce moment les réseaux sociaux. Sur TikTok, le hashtag «JusticeForJohnnyDepp» compte près de 3 milliards de vues. Sur Twitter, les gazouillis implorent de «Libérer Johnny» et le hashtag #JohnnyDeppVsAmberHeard rassemble des messages de soutien uniquement pour l'acteur américain.

Dans le même temps, une pluie d'insultes s'abat sur Amber Heard. Les internautes l'accusent d'être «une manipulatrice, calculatrice et très probablement un escroc» ainsi que «de faire semblant de pleurer» dans la salle d'audience. Le surnom «Amber Turd» fait même référence au «morceau d'excrément» qu'elle aurait déposé au lit, à l'époque où elle vivait encore avec Johnny.

Même la marque de maquillage «Milani» est intervenue publiquement, dénonçant le mensonge d'Amber Heard. L'avocate de Heard a déclaré que l'actrice avait utilisé le correcteur «Milani» pour dissimuler des bleus prétendument causés par Depp. Dans un TikTok visionné 4,7 millions de fois, la société a montré que le produit en question a été lancé en 2017, un an après le divorce de Depp et Heard.

Les preuves contre Heard s'accumulent

Mais alors pourquoi un tel revirement de situation? Selon les internautes, de plus en plus de preuves accablantes contre Amber Heard sont en train de faire surface. La dernière en date? Une psychologue clinique a témoigné qu'elle avait diagnostiqué Amber Heard avec deux troubles de la personnalité, après avoir passé au total 12 heures à évaluer Heard.

Mais ce qui a surtout fait pencher la balance en faveur de Johnny Depp, c'est le moment où un enregistrement, diffusé au tribunal, dévoile un aspect de la manipulation d'Amber Heard: «Dis-leur "moi, Johnny Depp, je suis une victime de violence domestique"... et regarde combien de personnes vont te croire ou se ranger de ton côté.» Ah, et il y aussi le fait qu'elle lui aurait coupé un bout de doigt en lui lançant une bouteille de vodka à la figure, ce qu'elle dément.

En ligne, certains internautes, victimes de violences conjugales, sont en colère face à ceux qui défendent encore Amber Heard: «Vous voulez comprendre pourquoi les gens sont du côté de Johnny dans cette affaire? Je suis une survivante de la violence domestique. Tout comme ma sœur. Souvent, après coup, nous remarquions combien de traits de personnalité similaires et d'expériences similaires, nous avions vécu avec nos agresseurs. Je vois les mêmes choses chez Amber Heard.»

Selon NBC News, certains internautes suggèrent que Heard n'était pas tenue de respecter les mêmes normes que les agresseurs domestiques masculins et ont critiqué son comportement pendant le mariage du couple. «Amber Heard a obtenu un laissez-passer pour ses mensonges et sa violence pendant 6 ans. Ce préjugé sexiste doit cesser maintenant» assure une utilisatrice sur Twitter.

Pour Valérie Vuille, directrice de DécadréE, l'institut de recherches et laboratoire d’idées sur l’égalité dans les médias, ce qui est intéressant, c'est d'analyser les discours sous le prisme des clichés propre à la culture du viol:

«Les femmes seraient manipulatrices et dénonceraient des violences inexistantes ou peu graves. De l'autre côté, les hommes ne seraient pas responsables de leurs actes, à cause par exemple de la drogue, ou encore de leur enfance et seraient donc victime de ces dénonciations. C'est exactement ce fonctionnement que l'on retrouve dans ces discours»

Un procès peu représentatif

D'après Meriam Mastour, juriste indépendante et consultante sur les questions d'inégalités et de discriminations, le côté sensationnel du procès est à prendre avec des pincettes. Pour elle, «il faut toujours être du côté des victimes et de manière systémique, ce sont majoritairement les femmes, les personnes transgenres et les minorités de genre qui sont victimes de violences.»

«Cela dit, il ne faut pas non plus rendre invisible les violences faites aux hommes et les tourner au ridicule»

Pour elle, il n'y a pas non plus à prendre position: «Ce sont des histoires complexes, ultra médiatisées et même si on a l'impression d'avoir toutes les clés en main, je pense qu'on n'a pas tout ce qu'il faut pour pouvoir se positionner.»

Le vrai problème dans un cas surmédiatisé comme celui-ci, c'est que «quand il y a un retournement de situation, et que la victime s'avère de pas être la victime, cela peut se répercuter sur toute la lutte», explique Meriam Mastour.

En Suisse et selon l'OFS, 23 homicides perpétrés ont été enregistrés dans la sphère domestique (contre 28 en 2020), ce qui représente 55% de tous les homicides perpétrés enregistrés par la police helvétique. Sur ces 23 homicides, 16 ont eu lieu dans le cadre d'une relation de couple actuelle ou passée, dont 15 femmes et 1 homme ont été tués.

C’est la première fois que l’on entend la version de Johnny Depp sur les faits qui se sont déroulés pendant leur relation, et sans nouvelles preuves de la team Heard, il sera difficile pour elle d'être présumée innocente. Ceci dit, pour que Johnny Depp remporte le procès, il faudra que les 7 juges soient unanimement d'accord qu'il y a, en effet, eu diffamation. Amber Heard doit à son tour témoigner dans les semaines à venir. Va-t-elle perdre son sang-froid? C'est ce que certains internautes espèrent.

Une histoire interminable

Les deux acteurs se retrouvent actuellement au tribunal à cause d'une tribune écrite par Amber Heard et publiée dans le Washington Post en 2018. Sans citer son ex-mari Johnny Depp, l'actrice a expliqué avoir été «victime de violences conjugales».

Johnny Depp, lui, nie l'avoir frappée et a lancé une procédure judiciaire pour diffamation, réclamant 50 millions de dollars de dommages et intérêts. Procédure par laquelle Amber Heard a répondu en attaquant également l'acteur pour diffamation, réclamant 100 millions de dollars. Tous deux nient les allégations d'abus.

Une affaire précédente avait déjà conclu que Depp avait probablement agressé Heard. En 2020, Depp avait poursuivi en justice le journal du Sun et son rédacteur en chef, Dan Wootton, pour diffamation. A l'époque, Depp avait perdu le procès après qu'un tribunal britannique a jugé que les affirmations des tabloïds étaient «substantiellement vraies.»

25 panneaux de toilettes qui sont drôles (ou sexistes)

1 / 27
25 panneaux de toilettes qui sont drôles (ou sexistes)
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Johnny Depp lors de son procès

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Elon Musk aurait harcelé une femme et payé pour qu'elle se taise
C'est ce qu'affirme une enquête du «Business Insider». En 2016, le patron de SpaceX aurait, entre autres, demandé à une hôtesse de l’air un massage érotique contre un cheval.

Les résultats de l'enquête menée par le Business Insider sont potentiellement explosifs. Sur la base de documents et interviews, le média américain a affirmé que SpaceX a payé 250 000 dollars pour faire taire une hôtesse de l'air qui accusait de harcèlement sexuel le patron de l'entreprise, Elon Musk.

L’article