DE | FR
Bild

Image: Shutterstock

Plutôt mourir (ou aller en prison) que d'arrêter de manger de la viande!

Une enquête britannique révèle que deux tiers des hommes sont prêts à sacrifier entre 5 et 10 ans de leur espérance de vie plutôt que de tutoyer le végétarisme.



Selon une nouvelle enquête britannique dévoilée par The Mirror, les deux tiers des hommes en Grande-Bretagne préfèrent mourir cinq à dix ans plus tôt que de faire leurs adieux à la viande. La bidoche, un truc de mâles? En tout cas, plus d'un homme sur dix considère que freiner la consommation de produits carnés les rendrait moins masculins.

L'enquête réalisée auprès de 2000 personnes et menée dans le cadre de la campagne caritative «No Meat May» a révélé que les femmes considéraient également les régimes végétariens comme une pratique plutôt féminine.

La viande, un truc de mecs?

Et ça va même plus loin: plus d'un homme interrogé sur 20 a déclaré qu'il préférerait se retrouver derrière les barreaux que de ne plus pouvoir se cuire peinard une entrecôte sur un gril. Les Anglais n'ont pas fini de nous surprendre en matière d'habitudes alimentaires. (fv)

Plus d'articles «Actu»

«Facebook n'est pas un gouvernement» dont Trump «n'est pas un citoyen»

Link zum Artikel

La crème solaire pollue les eaux, mais «on n’interdit pas la baignade!»

Link zum Artikel

Fusillade lors d'une fête d'anniversaire dans le Colorado, huit morts

Link zum Artikel

L'UE jette à la poubelle son contrat avec Astrazeneca

Link zum Artikel

Manger de la viande sans tuer d'animaux? Ce livre a la solution

Coauteur du livre «Plaidoyer pour une viande sans animal», Thomas Lepeltier défend les avantages de la viande de culture. Développée artificiellement et déjà commercialisée à Singapour, celle-ci pourrait réduire tant la souffrance animale que l'impact de l'élevage sur l'environnement. Interview.

«Ce livre ne cherche pas à convaincre qui que ce soit de se passer de viande. Au contraire, nous défendons un moyen de continuer à manger de la viande mais sans faire souffrir les animaux», pose l'essayiste français Thomas Lepeltier. Avec son confrère David Chauvet, il vient de publier Plaidoyer pour une viande sans animal.

La solution miracle prônée par les deux animalistes végétaliens? La viande de culture développée en laboratoire à partir de cellules souches animales. Aujourd'hui …

Lire l’article
Link zum Artikel