larges éclaircies
DE | FR
International
Arabie Saoudite

Arabie saoudite: le projet fou et futuriste des Jeux asiatiques d'hiver

La station de ski de Trojena, en Arabie saoudite.
La station de ski de Trojena, l'ambitieux projet de l'Arabie saoudite. Image: NEOM

Fou et futuriste: voici le projet saoudien des Jeux asiatiques d'hiver

L'Arabie saoudite s'apprête à accueillir, en 2029, les Jeux asiatiques d'hiver. La mégalopole du futur, baptisée Neom, sera le centre névralgique. Trojena sera le théâtre des compétitions de ski, de snowboard, de hockey sur glace et de patinage artistique.
04.10.2022, 21:0404.10.2022, 22:11

Tout va sortir de terre: une station futuriste est actuellement en construction dans une région montagneuse à l'extrême nord-ouest du royaume désertique, aux frontières avec l'Egypte et la Jordanie, dans une région très peu peuplée, bordée par la mer Rouge et le golfe d'Aqaba. Le projet de 500 milliards d'euros se nommera Neom, une mégalopole totalement démesurée. Une immense surface de 26 500 km2, plus de 33 fois la surface de New York, a lancé un signal planétaire en ce mardi 4 octobre.

Le projet, intitulé «Saudi 2030», qui souhaite transformer l'économie par le sport, est porté par le prince héritier Mohammed ben Salmane. Une folie bâtisseuse qui fait grincer des rangées de dents. Une cité montée de toutes pièces, comme son site officiel l'indique, composée de trois régions: The Line, Oxagon et enfin Trojena. Cette dernière région est celle qui va accueillir les sports d'hiver en 2029.

Le ski dans le désert et toute l'année

Sur les pentes du mont Madian, la région montagneuse où «les températures descendent en dessous de zéro degré en hiver et sont généralement inférieures à dix degrés tout au long de l'année», comme le soulignent les promoteurs du projet gigantesque, n'est pas connue pour ses chutes de neiges abondantes. Après des Jeux d'hiver à Pékin, où le froid glaçant et sec permettait aux organisateurs de produire de la neige artificiellement, il semblerait que l'Arabie saoudite est prête à procéder de la même manière.

Les promoteurs assurent que les pistes seront ouvertes toute l'année, à plus de 2000 mètres d'altitude. Ils prévoient près de 700 000 visiteurs et 7 000 résidents permanents, d'ici à 2030.

Trojena, qui sera la première station de ski en plein air du Golfe, est décrite de la sorte par le prince héritier:

«Trojena redéfinira le tourisme de montagne pour le monde en créant un lieu basé sur les principes de l'écotourisme, soulignant nos efforts pour préserver la nature et améliorer la qualité de vie de la communauté, ce qui est aligné sur les objectifs de la Vision 2030 du Royaume. Il confirme également notre engagement à participer à l'effort mondial de protection de l'environnement.»

Un mirage hivernal qui se composera de six quartiers distincts: Gateway, Discover, Valley, Explore, Relax et Fun. Il y aura un village vertical, totalement ahurissant à en croire les images proposées par le site des promoteurs. Tout comme un lac artificiel et un observatoire avec une vue imprenable sur la mer Rouge.

Le complexe pharaonique de Neom, en Arabie saoudite, et son village vertical.
Le village vertical de Trojena.Image: NEOM
Le lac artificiel d'eau douce à Trojena.
Le lac artificiel d'eau douce de Trojena. Image: NEOM
De la technologie pour le projet Neom, en Arabie saoudite.
Les Slopes Residences qui seront situées près de la piste de ski surplombant le lac.Image: NEOM
L'observatoire avec une vue sur la mer Rouge.
L'observatoire qui donne sur la mer Rouge.Image: NEOM

Des constructions folles, voire presque inimaginables. Avec des principes d'éco-tourisme annoncés, le projet de Trojena est présenté comme «alimenté uniquement par des énergies renouvelables, utilisant des matériaux durables».

Et avant de pointer du doigt la folie écologique, les détracteurs posent déjà la question de la faisabilité d'un tel complexe. Rendez-vous dans sept ans. (svp)

Une avalanche engloutit un camp de base dans l'Himalaya

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le désespoir de Poutine grandit
L'Ukraine est le théâtre d'une guerre d'usure sanglante, avec des pertes massives pour les deux côtés. Combien de temps Poutine peut-il encore poursuivre le conflit? Analyse.

Il a combattu en Ukraine, mais il doit être exécuté par un peloton d'exécution. Selon l'organisation de défense des droits de l'homme Gulagu, Viktor Sevalnev a purgé une peine de quatre ans de prison en Russie pour blessures corporelles et s'est ensuite apparemment porté volontaire pour le front en Ukraine.

L’article