en partie ensoleillé
DE | FR
International
Argentine

Attentat contre Kirchner: un quatrième suspect a été interpellé

Attentat contre Kirchner: un quatrième suspect a été interpellé

epaselect epa10156180 Members of the Federal Police of Argentina stand guard during the transfer of Fernando Sabag Montiel, the detainee for yesterday's attempted murder of Argentinian Vice Presi ...
La police argentine escorte la voiture dans laquelle se trouve le principal suspect de l'attentat contre la vice-présidente Cristina Kirchner. Image: sda
Par ailleurs, aucune motivation politique derrière cette tentative de meurtre n'a pu être avérée à ce stade.
15.09.2022, 04:5615.09.2022, 06:31
Plus de «International»

Un quatrième suspect, un jeune homme, a été interpellé mercredi dans le cadre de l'enquête sur l'attentat contre la vice-présidente argentine Cristina Kirchner. C'est ce qu'indiquent des sources judiciaires citées par plusieurs médias, dont l'agence officielle Telam:

«Le suspect est une proche connaissance de la compagne de l'assaillant, qui avait elle-même été arrêtée trois jours après l'attentat, et dont l'analyse du téléphone soulignerait un rôle central.»
Plusieurs sources judiciaires

Ce quatrième suspect fait partie d'un groupe que la presse a surnommé «la bande des barbes à papa», car ils vendaient ces friandises dans la rue. Le chariot avait été vu les jours précédant l'attentat aux abords du domicile de Cristina Kirchner, où des centaines de partisans venaient l'y saluer. Les enquêteurs évaluent si cette présence aurait pu constituer un repérage.

L'assaillant de 35 ans et sa compagne, 23 ans, sont inculpés de tentative d'homicide «avec planification et entente préalable entre eux», selon l'acte d'accusation. Une amie de la compagne de l'assaillant âgée de 21 ans a été interpellée à son tour mardi, sur la base d'analyse des téléphones saisis. Toutes deux avaient échangé à plusieurs reprises sur l'attentat contre la vice-présidente, avant et les jours suivants.

Hostilité manifeste

«J'ai envoyé (quelqu'un) tuer Cristina. Ça n'a pas marché», aurait écrit la compagne de l'assaillant dans un message adressé à son amie selon plusieurs médias citant des sources judiciaires. C'était le 27 août, quatre jours avant l'attentat, pour ce que les enquêteurs considèrent un premier essai avorté.

La compagne de l'assaillant avait été arrêtée trois jours plus tard. Des images de vidéosurveillance l'ont montrée avec son compagnon sur les lieux de l'attentat le soir même. Et des photos sur leurs téléphones les montraient posant avec le pistolet.

Chez la compagne du principal suspect, certains signaux ont montré une affinité assumée avec le politicien libéral-libertaire Javier Milei, et dans certains de ses messages, une manifeste hostilité à l'égard de Cristina Kirchner. (ats/jch)

La vice-présidente de l'Argentine a échappe à une tentative d'assassinat
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Von der Leyen veut armer Kiev ++ Les funérailles de Navalny vendredi à Moscou
Suivez en direct les dernières infos sur la guerre de la Russie contre l'Ukraine et ses implications en Suisse ainsi que dans le monde.
L’article