DE | FR

L'Indonésie a perdu un sous-marin avec 53 personnes à bord

La marine indonésienne recherche un sous-marin de sa flotte avec 53 personnes à bord. Elle a perdu le contact avec lui mercredi, après des exercices au large de Bali.
21.04.2021, 16:30

Jakarta a envoyé des navires de guerre sur zone et demandé de l'aide à Singapour et à l'Australie, selon le commandant des forces armées indonésiennes Hadi Tjahjanto, qui a précisé: le sous-marin «se trouve à une profondeur de 700 mètres» au nord de l'île de Bali «avec 53 membres d'équipage à bord».

Le sous-marin, le KRI Nanggala 402, n'a pas repris contact avec sa base après 03h00 locales (21h00 suisse mardi), a indiqué le premier amiral Julius Widjojono, porte-parole de la marine. La marine «mène actuellement des recherches». «Nous connaissons la zone mais elle est assez profonde», a-t-il ajouté.

Le sous-marin de fabrication allemande devait participer à des manoeuvres, comprenant des tirs de torpille. (ats/afp)

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les enfants tirent sur Poutine: à quoi ressemble la vie en Ukraine
On joue à l'opéra, les bars sont ouverts, on se marie: dans l'ouest de l'Ukraine, la vie continue malgré les sirènes d'alarme et la pénurie de carburant.

Les restaurants, les magasins et les bars sont ouverts. On y joue à l'opéra, on boit, on rit, on fait du jogging. Les gens flânent dans les rues, on peut entendre de la musique, les coursiers livrent de la nourriture et beaucoup vaquent à leurs occupations habituelles. Les transports publics sont en service, les voitures roulent sur les pavés, on klaxonne, on jure et on s'insurge.

L’article