International
Australie

TikTok interdit par le gouvernement australien

TikTok interdit par le gouvernement australien

FILE - The TikTok Inc. building is seen in Culver City, Calif., on March 17, 2023. Recent moves by President Joe Biden to pressure TikTok over its Chinese ownership and approve oil drilling in an unta ...
Le réseau social affirme ne pas appartenir ou dépendre du gouvernement chinois.Image: sda
Canberra, la capitale fédérale, suit ainsi une série de décisions similaires dans les pays occidentaux en raison de craintes liées à la sécurité.
04.04.2023, 04:5904.04.2023, 06:50
Plus de «International»

L'Australie a annoncé mardi interdire aux membres de son gouvernement d'utiliser l'application chinoise TikTok sur leurs appareils professionnels.

Cette décision a été prise sur les conseils des services de renseignements australiens. Elle sera mise en pratique «dès que possible», a indiqué le ministre de la justice Mark Dreyfus, ajoutant que des dérogations pourraient être accordées au «cas par cas» et moyennant «les mesures de sécurité appropriées».

L'Australie est le dernier pays de l'alliance dite des «Five Eyes» à interdire TikTok aux membres de son gouvernement, après les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada et la Nouvelle-Zélande. Des mesures similaires ont été prises en France, aux Pays-Bas et au sein de la Commission européenne.

Une «évidence»

Pour Fergus Ryan, analyste à l'Australian Strategic Policy Institute, cette mesure est une «évidence»:

«Il est clair depuis des années que les données personnelles des utilisateurs de TikTok sont accessibles en Chine»

L'analyste a ajouté que Pékin «percevrait probablement cela comme un traitement injuste et une discrimination à l'encontre d'une entreprise chinoise».

Au centre des craintes se trouve une loi chinoise de 2017 qui impose aux entreprises locales de remettre, sur demande des autorités, des données personnelles qui relèveraient de la sécurité nationale. Le gouvernement chinois maintient que cette loi ne constitue aucune menace pour les utilisateurs ordinaires.

De l'autre côté de la planète:

Le réseau social affirme, lui, que ces interdictions sont «enracinées dans la xénophobie», affirmant ne pas appartenir ou dépendre du gouvernement chinois.

TikTok avait néanmoins reconnu en novembre que certains employés en Chine pouvaient accéder aux données d'utilisateurs européens et avait admis en décembre que des employés avaient utilisé ces données pour traquer des journalistes.

L'application de partage de vidéos courtes compte plus d'un milliard d'utilisateurs actifs dans le monde. Elle est particulièrement populaire auprès des jeunes générations. La plateforme appartient au groupe chinois ByteDance, qui possède une application similaire, mais distincte pour la Chine. (ats/jch)

Trois footballeurs romands font le buzz sur TikTok
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les investissements dans l'arme nucléaire ont explosé
Les neuf pays possédant des armes nucléaires ont dépensé près de 3000 dollars par seconde l’année dernière pour maintenir leurs arsenaux. Au total, cela représente 91,4 milliards de dollars (plus de 81,8 milliards de francs), soit une augmentation de 10,8 milliards par rapport à l’année précédente.

A eux seuls, les Etats-Unis ont investi plus de la moitié de ce financement, avec 51,5 milliards. Avec les Britanniques, ils ont augmenté le plus leurs fonds injectés dans cet armement, précise un rapport de la Campagne internationale pour l'élimination de l'arme nucléaire (ICAN), Prix Nobel de la paix.

L’article