pluie modérée
DE | FR
International
Autriche

L'ex-chancelier Sebastian Kurz à son procès: «On a voulu me détruire»

«On a voulu me détruire»: l'ex-chancelier Sebastian Kurz à son procès

VIENNA, AUSTRIA - OCTOBER 18: Former Austrian Chancellor Sebastian Kurz arrives for the first day of his trial on October 18, 2023 in Vienna, Austria. Kurz, along with his former government cabinet he ...
Olaf Scholz au premier jour de son procès pour faux témoignage, le 18 octobre à Vienne. Getty Images Europe
L'ex-chancelier autrichien Sebastian Kurz s'est présenté vendredi en victime au deuxième jour de son procès à Vienne pour faux témoignage devant le Parlement. Il a blâmé procureurs et adversaires politiques pour ses déboires judiciaires.
20.10.2023, 16:1620.10.2023, 18:54
Plus de «International»

«Tout le monde est égal devant la loi. Or je ne me suis pas senti traité de cette manière», a déclaré le prévenu de 37 ans, apparemment agité. L'ancien responsable conservateur a accusé le parquet d'être proche des sociaux-démocrates et de s'acharner contre sa famille politique, en multipliant les mises en examen sans fondement.

L'opposition «a voulu me détruire»
Sebastian Kurz.

Un climat de peur après le Ibizagate

A la barre, Sebastian Kurz a réfuté avoir «sciemment» trompé les députés quand ils l'ont interrogé sur son rôle dans la nomination d'un proche, Thomas Schmid, à la tête d'une holding publique. Il avait à l'époque nié sous serment toute intervention. Evoquant une expérience difficile, il a expliqué avoir été «sous pression» et «ne pas avoir pu se souvenir de tous les détails».

«J'étais informé, mais ce n'est pas moi qui ai décidé»
Sebastian Kurz, sur son intervention présumée à la nomination de Thomas Schmid.

Il régnait un climat de «peur», les accusations se multipliant «contre un nombre de plus en plus grand d'hommes politiques» dans la foulée du retentissant scandale dit de l'Ibizagate dans ce pays de 9 millions d'habitants. Pour rappel, en 2019, une vidéo tournée en caméra cachée sur l'île espagnole d'Ibiza à l'occasion de vacances de responsables autrichiens a révélé des pratiques potentiellement frauduleuses dans la classe politique.

Un procès perturbé par un décès

L'audience vendredi a été bouleversée par la mort soudaine de l'homme le plus puissant du ministère de la justice sous Sebastian Kurz, Christian Pilnacek. Sebastian Kurz s'est montré affecté, disant «lui avoir encore téléphoné» la veille.

L'homme était tombé en disgrâce en même temps que le chancelier, le parquet lui reprochant des abus de pouvoir. Il a été en partie blanchi mais d'autres procédures suivaient leur cours. Selon des médias, il conduisait à contresens en état d'ébriété et son permis lui a été retiré lors d'un contrôle. Il a ensuite été retrouvé mort et une enquête a été ouverte.

Ce procès, qui doit durer plusieurs jours, ne concerne qu'une partie des faits reprochés à Sebastian Kurz, également soupçonné de détournement de fonds publics destinés à favoriser son ascension politique. Pour ce dossier, l'enquête est toujours en cours. Devenu à 31 ans en 2017 le plus jeune dirigeant élu de la planète, il avait quitté la politique avec fracas il y a tout juste deux ans, emporté par ces scandales, et s'est depuis reconverti en consultant. (mbr/ats)

L'attentat à Bruxelles du 16 octobre 2023
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La sécheresse s'aggrave dans le sud de l'Europe et au Maghreb
Les experts estiment que le mois de janvier a battu un nouveau record de chaleur mensuel à la surface du globe. Explications.

Restriction d'eau en Catalogne, la Sicile en état de catastrophe naturelle: la sécheresse ne recule pas dans le pourtour méditerranéen, l'hiver n'ayant pas apporté les pluies habituelles, indique le réseau européen Copernicus mercredi dans ses derniers chiffres.

L’article