International
Bébé

Joe Biden n'arrive pas à résoudre la pénurie de lait pour bébés

Joe Biden n'arrive pas à résoudre la pénurie de lait pour bébés

President Joe Biden listens as he meets virtually with infant formula manufacturers from the South Court Auditorium on the White House complex in Washington, Wednesday, June 1, 2022. (AP Photo/Susan W ...
Le président américain Joe Biden.Image: sda
La crise a relancé le débat sur l'extrême concentration de ce marché, contrôlé aux Etats-Unis à 90% par trois entreprises, et fermé aux importations de lait fabriqué par des sociétés européennes.
02.06.2022, 06:0002.06.2022, 07:52
Plus de «International»

Le président américain Joe Biden a reconnu mercredi qu'il «restait du travail» pour résoudre la pénurie de lait pour nouveau-nés aux Etats-Unis:

«Mais nous faisons des progrès majeurs. Nous estimons qu'il faudra encore quelques mois avant un retour à la normale.»
Joe Biden

Mercredi, une opération de communication à laquelle étaient invités virtuellement des représentants de cinq fabricants (ByHeart, Bubs Australia, Reckitt, Perrigo et Gerber), n'a pas pris la tournure attendue.

Elle a, au contraire, relancé les interrogations sur le temps mis par la Maison-Blanche à prendre la mesure du problème.

Si les Etats-Unis connaissent depuis un moment des soucis d'approvisionnement en lait infantile, pour des raisons liées à la pandémie de Covid-19, la crise s'est réellement aggravée en février avec un rappel de produits puis la fermeture d'une usine du groupe Abbott.

«Evénement très sérieux»

La société, qui contrôle 40% du marché américain, n'avait pas été invitée mercredi. Les autorités ont depuis dénoncé des problèmes sérieux de salubrité dans l'usine concernée. Le président a dit mercredi qu'il n'avait été informé qu'au début avril et qu'il avait alors mobilisé le gouvernement.

«Je ne crois pas que quiconque anticipait l'impact de la fermeture d'une usine», a déclaré Joe Biden. Mais les industriels l'ont contredit. Robert Cleveland, vice-président chez Reckitt, a assuré avoir su «dès le départ» que cette fermeture d'usine «serait un événement très sérieux».

Murray Kessler, patron de la société Perrigo, a aussi déclaré avoir très vite compris que cet événement provoquerait «une pénurie considérable».

Mercredi, Washington a annoncé l'arrivée prochaine de lait pour nouveau-né en provenance d'Australie - environ 172 tonnes, de quoi faire environ 4,6 millions de biberons - et de Grande Bretagne - environ 136 tonnes, de quoi faire environ 3,7 millions de biberons. (ats/jch)

La Russie utilise des écrans de propagande à Marioupol
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les soldats de Poutine ont de la peine à se comprendre
L'armée russe recrute des mercenaires étrangers pour soutenir sa guerre en Ukraine. Mais les barrières linguistiques compliquent leur efficacité et donnent lieu à des situations étonnantes.

Pour continuer à progresser en Ukraine, l'armée russe utilise de plus en plus de mercenaires étrangers. Promettant de gros salaires et la citoyenneté russe, le Kremlin a notamment recruté de nombreux Népalais. Grâce aux réseaux des mercenaires de Wagner, de plus en plus d'Africains arrivent aussi sur le front. Mais ces nouvelles troupes semblent davantage lutter contre les barrières linguistiques que contre l'Ukraine.

L’article