DE | FR

Aung San Suu Kyi doit passer les 11 prochaines années en prison

Image: sda
L'ex-dirigeante birmane, Aung San Suu Kyi, 76 ans, a écopé d'une peine supplémentaire de cinq ans. Elle avait déjà été condamnée à six ans de prison.
27.04.2022, 06:5027.04.2022, 08:56

600 000 dollars et plus de onze kilos d'or de pots-de-vin: c'est ce qu'on accuse l'ancienne dirigeante de la Birmanie, Aung San Suu Kyi, d'avoir touché. Pas moins de dix chefs d'accusation pour corruption ont été retenus contre elle. Aung San Suu Kyi rejette ces allégations.

Quoi qu'il en soit, ce volet du procès a valu à la Prix Nobel de la Paix d'être condamnée à cinq ans de détention supplémentaires, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier. Ceux-ci s'ajoutent aux six années dont Aung San Suu Kyi a déjà écopé précédemment.

Aung San Suu Kyi est détenue depuis plus d'un an

En bonne santé d'après une source proche du dossier interrogée en début de semaine, l'ex-dirigeante est détenue depuis le coup d'Etat militaire du 1er février 2021 qui a mis fin à une décennie de transition démocratique en Birmanie et fait plonger le pays dans le chaos.

La Prix Nobel est visée par une multitude d'infractions (violation d'une loi sur les secrets d'Etat datant de l'époque coloniale, fraude électorale, sédition, corruption...) et risque au total des décennies de prison.

Plusieurs proches de la prix Nobel ont déjà été condamnés à de lourdes peines: la peine capitale pour un ex-parlementaire, 75 ans de prison pour un ancien ministre, 20 ans pour un de ses collaborateurs. D'autres se sont exilés ou sont entrés en clandestinité.

Son procès est remis en question

Aung San Suu Kyi purge le début de sa peine en résidence surveillée, dans le lieu où elle est tenue au secret depuis plus d'un an et où elle doit rester le temps de son procès. Lequel se tient à huis clos. Ses avocats ont interdiction de parler à la presse et aux organisations internationales.

De nombreux observateurs dénoncent cette procédure. Selon eux, elle est seulement motivée par un objectif: exclure définitivement Aung San Suu Kyi, fille du héros de l'indépendance et grande gagnante des élections de 2015 et de 2020, de l'arène politique.

Aung San Suu Kyi a déjà passé près de quinze ans en résidence surveillée sous les précédentes dictatures militaires.(mbr/ats)

Témoignage de Johnny Depp lors du procès qui l'oppose à Amber Heard

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le M777, cet obusier qui terrorise les Russes et que Poutine veut détruire
L'armée russe veut détruire les obusiers M777 utilisés par les Ukrainiens. Cette artillerie lourde serait en partie responsable de leur défaite sur le front de l'Est.

L'Ukraine compte de plus en plus sur les armes lourdes fournies par les pays de l'Otan. L'obusier tracté M777 de 155 mm, livré par les États-Unis, en est un exemple. Cette pièce d'artillerie aurait contribué à repousser les Russes jusqu'à la frontière près de Kharkiv, selon un membre du ministère américain de la Défense.

L’article