assez dégagé-2°
DE | FR
International
Brésil

Bolsonaro: ses partisans continuent à affronter la police

Au Brésil, les partisans de Bolsonaro continuent à défier la police

Supporters of Brazilian President Jair Bolsonaro clash with police setting fire to several vehicles and allegedly trying to storm the headquarters of the Federal Police in Brasilia, Brazil, Monday, De ...
Des partisans du président brésilien Jair Bolsonaro affrontent la police et mettent le feu à plusieurs véhicules.Image: sda
Les policiers ont tenté de disperser les manifestants à l'aide de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc.
13.12.2022, 04:5413.12.2022, 06:18

Des affrontements ont éclaté lundi soir à Brasilia entre policiers et partisans du président sortant Jair Bolsonaro. Ces derniers exigeaient la libération d'un dirigeant autochtone arrêté pour avoir incité à des violences «antidémocratiques».

Le nouveau dirigeant brésilien, Lula, a reçu lundi la certification de son élection pour un troisième mandat de président du Brésil, avant son investiture le 1er janvier.

Les troubles ont éclaté devant le siège de la police, après l'arrestation, sur ordre d'un juge de la cour suprême fédérale du cacique José Acacio Serere Xavante pour des menaces et actes d'intimidation contre «l'Etat de droit démocratique».

Les protestataires, dont certains étaient armés de bâtons, ont répliqué en lançant des pierres, selon le photographe. Plusieurs autobus et voitures ont été attaqués et incendiés.

La récente déclaration de l'ex-président:

Devant l'hôtel de Lula

D'après les médias locaux, ces affrontements ont éclaté après une tentative d'irruption des manifestants dans le siège de la police afin de libérer le cacique, qui a été placé en détention provisoire pour dix jours.

José Acacio Serere Xavante est accusé par le parquet d'avoir organisé plusieurs manifestations «à caractère antidémocratique» dans la capitale, y compris devant l'hôtel, où loge le président élu de gauche Luiz Inacio Lula da Silva.

Après la défaite du président sortant d'extrême droite Jair Bolsonaro aux élections, ses partisans ont manifesté par milliers des jours durant devant des casernes de l'armée, réclamant une intervention des militaires pour empêcher le retour de Lula au pouvoir. (ats/jch)

Effondrement d’une falaise au Brésil: 10 morts et une trentaine de blessés

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
McCarthy a conclu un pacte avec le Diable
Maintenant qu'il a accédé au poste tant convoité de speaker, Kevin McCarthy doit se soumettre à ses opposants les plus farouches en leur distribuant des postes influents. Une concession qui a tout d'un pacte avec le Diable.

Le pouvoir a un coût. Au prix d’un effort de lobbying éreintant de quatre jours et de quinze scrutins, Kevin McCarthy, la «pom-pom girl» du parti républicain, est parvenu à obtenir le Graal dont il rêvait: la présidence de la Chambre des Représentants.

L’article