faible pluie
DE | FR
1
International
Brésil

Bolsonaro «va bien», mais une intervention chirurgicale reste possible

Bolsonaro «va bien», mais une intervention chirurgicale reste possible

Hospitalisé d'urgence lundi, le président brésilien a pu faire quelques pas dans un couloir, mais reste en observation. Une intervention chirurgicale à l'abdomen, sa cinquième, n'est pas exclue.
04.01.2022, 06:3904.01.2022, 06:56

L'état de santé de Jair Bolsonaro, hospitalisé d'urgence lundi à Sao Paulo pour une probable occlusion intestinale, s'améliore. L'hôpital Nova Star a expliqué dans un communiqué que le président d'extrême droite n'avait «pas de fièvre ou de douleur abdominale». Il a été hospitalisé pour une «sub-occlusion intestinale», obstruction partielle du transit qui peut évoluer en occlusion, selon l'hôpital.

epa09664994 An image taken from Brazilian President Jair Bolsonaro's official Twitter feed showing him giving the thumbs-up from his hospital bedafter being admittedd for an abdominal problem, in Sao  ...
Image: sda

«Il n'y a pas encore d'évaluation définitive sur la nécessité d'une intervention chirurgicale», indique encore ce bulletin. Si son chirurgien opte pour la chirurgie, ce serait la cinquième opération à l'abdomen pour le chef de l'Etat depuis l'attentat à l'arme blanche dont il a été victime en septembre 2018, en pleine campagne électorale pour la présidentielle.

Selon ce dernier bulletin, Bolsonaro a pu faire quelques pas dans un couloir de l'hôpital où il reste en observation.

Vacances interrompues

«Le président va bien et est en traitement», avait assuré en matinée la présidence dans un communiqué, précisant que le chef de l'Etat subissait «divers examens».

Antonio Luiz Macedo, le chirurgien qui a déjà opéré le président de l'abdomen, a interrompu ses vacances aux Bahamas. Il devait arriver au chevet de Bolsonaro dans la nuit de lundi à mardi, grâce à un vol affrété par l'hôpital.

«On ne peut pas encore dire s'il sera opéré ou non. Je suis son chirurgien et c'est moi qui vais décider, après un examen clinique, une palpation abdominale», avait déclaré le chirurgien au quotidien Valor.

Poignardé à l'intestin en septembre 2018, en plein bain de foule, Jair Bolsonaro était passé très près de la mort, ayant perdu beaucoup de sang. (ats)

Ce canadien nage sous la glace.

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Pourquoi Poutine envoie ses parachutistes d'élite à Bakhmout
Un nouvel acteur a rejoint l'enfer de Bakhmout: les parachutistes d'élite russes du VDV. Leur présence vise à relancer une offensive qui stagne, mais cache également des raisons politiques.

La Russie et l'Ukraine sont en train d'organiser deux offensives de grande envergure, qui pourraient être lancées dans les semaines à venir. C'est ce que prédisent de nombreux analystes. En attendant, le gros des combats se concentre encore et toujours autour de Bakhmout, dans la région de Donetsk.

L’article