ciel couvert
DE | FR
International
Brésil

Lula: son investiture va mobiliser 100% des forces de l'ordre

Des mesures de protection extrêmes prévues pour l'investiture de Lula

Army soldiers take part in security preparations for the inauguration ceremony of Brazilian President-elect Luiz Inacio Lula da Silva, at the Planalto Presidential Palace, in Brasilia, Brazil, Tuesday ...
Image: sda
Une tentative d'attentat à l'explosif contre le successeur de Jair Bolsonaro a été déjouée il y a quelques jours à Brasilia, la capitale brésilienne.
28.12.2022, 04:5428.12.2022, 06:37
Plus de «International»

La sécurité du président élu Lula sera assurée par une mobilisation de 100% des forces de l'ordre, a assuré son équipe mardi, à cinq jours de son investiture.

Les plans pour les cérémonies «n'ont pas été modifiés», a indiqué Flavio Dino, le futur ministre brésilien de la sécurité publique, interrogé sur la possibilité que Luiz Inacio Lula da Silva descende l'esplanade des ministères à bord d'une voiture fermée au lieu de la traditionnelle Rolls Royce décapotable.

La capitale du Brésil, Brasilia se prépare à accueillir des centaines de milliers de personnes:

«La cérémonie d'intronisation se déroulera de manière sûre et pacifique»
Flavio Dino, le futur ministre brésilien de la sécurité publique

De nombreux sympathisants du président élu de gauche ont exprimé sur les réseaux sociaux leur crainte de troubles ou d'attentats, surtout depuis la découverte, samedi dernier, d'un engin explosif dans un camion-citerne près de l'aéroport de Brasilia. Activé, l'engin n'a pas explosé.

«Provoquer le chaos»

L'homme qui l'avait déposé a été arrêté. Il voulait, selon ses déclarations à la police publiées par la presse locale, «provoquer le chaos» et «l'intervention des forces armées» afin d'«empêcher l'établissement du communisme au Brésil». Un nombre d'armes impressionnant a été trouvé chez ce sympathisant du président sortant d'extrême droite Jair Bolsonaro.

Le gouverneur de Brasilia, Ibaneis Rocha, a indiqué mardi qu'un deuxième homme, soupçonné d'avoir aidé le principal suspect, était recherché.

Des bolsonaristes radicaux ont bloqué des routes et manifesté devant des casernes dans le pays après la victoire très serrée du socialiste au scrutin du 30 octobre. Deux mois plus tard, il y a toujours des manifestations, devant certaines casernes, de personnes qui ne reconnaissent pas la victoire de Lula et exigent une intervention militaire.

Jair Bolsonaro, qui n'a jamais félicité son successeur, et semble avoir sombré dans la dépression, n'apparaît quasiment plus en public depuis sa défaite à la présidentielle. Il n'a pas condamné divers incidents provoqués par ses supporters. (ats/jch)

«Mama, don't watch TV»: le clip anti-Poutine des Pussy Riot
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les Etats-Unis évitent de justesse le «shutdown»
Une paralysie budgétaire de l'Etat fédéral, le fameux «shutdown», est à nouveau repoussée: le Congrès américain a adopté jeudi un texte malgré l'opposition d'élus trumpistes, mais ce répit ne sera, de nouveau, que de courte durée.

La Chambre américaine des représentants, puis le Sénat dans la soirée, ont adopté jeudi un texte qui repousse d'une semaine cette menace, en pleine campagne électorale, après un accord trouvé la veille entre élus démocrates et républicains.

L’article