International
Brésil

Brésil: démantèlement d'un gang d'assassins de politiciens

Un gang démantelé juste avant une série d'assassinats politiques

epa10528897 Members of the Military Police carry out an operation in Natal, Rio Grande do Norte, Brazil, 17 March 2023. Brazil launched a vast operation against members of organized crime suspected of ...
Image: sda
L'ancien ministre brésilien de la justice Sergio Moro, nommé par l'ex-président d'extrême droite Jair Bolsonaro, était notamment visé.
23.03.2023, 04:1623.03.2023, 07:15
Plus de «International»

Les forces de l'ordre au Brésil étaient mobilisées mercredi pour une opération visant à démanteler un réseau criminel qui comptait assassiner des personnalités politiques, selon la police fédérale (PF):

«L'objectif de cette opération est de démanteler une organisation qui avait l'intention de s'en prendre à des fonctionnaires et des élus. Les attaques auraient pu avoir lieu de façon simultanée dans cinq Etats brésiliens.»

Des sources policières ont confirmé que le sénateur Sergio Moro, ex-ministre de la justice du président d'extrême droite Jair Bolsonaro, était l'une des cibles de ce gang lié au premier commando de la capitale (PCC), une des principales factions criminelles qui dominent le trafic de drogue en Amérique latine.

En 2019, lorsqu'il était ministre, M. Moro avait ordonné le transfert dans des prisons de haute sécurité du chef historique du PCC, Marcos Willian Herbas, dit «Marcola», et de 21 autres membres de cette faction.

Neuf suspects interpellés

Onze mandats d'arrêt ont été émis et neuf suspects ont été interpellés. Les policiers ont également mené 24 perquisitions, dans la capitale Brasilia et dans les Etats de São Paulo (sud-est), Mato Grosso do Sul (centre-ouest), Rondonia (nord) et Parana (sud), d'où le sénateur Moro est originaire.

En tant que juge, Sergio Moro s'est rendu célèbre pour son rôle dans la très grosse opération anticorruption «Lavage-Express». En 2017, il avait condamné l'actuel président brésilien Lula en première instance à plus de neuf mois de prison pour corruption et blanchiment. Ce dernier a été incarcéré 18 mois en 2018 et 2019.

En 2021, la cour suprême a annulé toutes les condamnations de Lula, estimant que le juge Moro avait été «partial». (ats/jch)

Un baron brésilien de la drogue se fait griller en plein match de foot
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Des touristes évacués de Nouvelle-Calédonie, l'armée mobilisée
Huit jours après le début des émeutes, Nouméa et son agglomération continuent d'être le théâtre d'affrontements. L'exécutif a décidé de mobiliser des militaires, tandis que l'Australie et la Nouvelle-Zélande ont commencé à rapatrier leurs ressortissants bloqués dans l'archipel.

De premiers vols d'évacuation doivent avoir lieu mardi pour exfiltrer des touristes coincés en Nouvelle-Calédonie, territoire français du Pacifique sud toujours à l'arrêt après une semaine d'émeutes, malgré de «nets progrès» en matière de sécurité vantés par Emmanuel Macron.

L’article