DE | FR

Tragédie des pensionnats pour autochtones au Canada: L'Eglise verse 30 millions

A Ottawa, un mémorial en l'honneur des 215 enfants indigènes dont les restes humains ont été retrouvés sous un pensionnat dirigé à l'époque par l'Eglise catholique.
A Ottawa, un mémorial en l'honneur des 215 enfants indigènes dont les restes humains ont été retrouvés sous un pensionnat dirigé à l'époque par l'Eglise catholique.
Image: Shutterstock
Un millier de tombes anonymes ont été retrouvés près d'anciens pensionnats pour autochtones, dévoilant une page sombre de l'histoire canadienne.
28.09.2021, 03:5228.09.2021, 15:26

Les évêques catholiques du Canada se sont engagés à verser 30 millions de dollars canadiens (21,9 millions de francs) pour soutenir les initiatives en faveur des survivants des pensionnats pour autochtones après avoir présenté des «excuses formelles» la semaine dernière.

«Ces fonds seront débloqués sur cinq années pour remédier à la souffrance causée par les pensionnats au Canada. Il s'agira de «soutenir des programmes et des projets dédiés à l'amélioration de la vie des survivants des pensionnats et de leur communauté»
Mgr. Raymond Poisson, président de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC)

Les évêques avaient exprimé leur «profond remords» et présenté «leurs excuses sans équivoque» aux peuples autochtones, après la découverte ces derniers mois de plus d'un millier de tombes près d'anciens pensionnats dirigés par l'Eglise catholique.

Une page sombre de l'histoire canadienne

Dans le pays, très marqué par ces révélations, de nombreuses voix s'étaient élevées pendant l'été pour demander des excuses de l'Eglise et même du pape en personne.

Cette découverte a permis de remettre en lumière une page sombre de l'histoire canadienne et sa politique d'assimilation forcée des Premières Nations.

Quelque 150 000 enfants amérindiens, métis et inuits ont été enrôlés de force dans 139 pensionnats à travers le pays, où ils ont été coupés de leurs familles, de leur langue et de leur culture. (ats/jch)

Un peu de légèreté: Animaux mal empaillés

1 / 23
Animaux mal empaillés
source: imgur
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

L'actualité internationale vous intéresse? Par ici

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

La Chine est-elle à l'aube d'une dictature digitale?

Link zum Artikel

Angela Merkel part après 16 ans de règne, quel est son héritage?

Link zum Artikel

Le choix des sous-marins américains est une claque pour la France

Link zum Artikel

Pourquoi Al-Qaïda pourrait menacer l'Afghanistan d’ici à 2 ans?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Devoirs à la maison: «Souvent, ce sont les parents qui les gèrent»

Qui dit rentrée scolaire dit aussi retour des... devoirs à domicile. Pour tenter de faire évoluer ce sujet qui a toujours été sensible, le canton de Vaud lance un projet pilote en vue de les intégrer à la grille horaire des élèves. On a voulu en savoir plus.

Soyons francs: les devoirs, c'est une plaie pour beaucoup de monde. Stress, inégalités, poids sur les épaules des parents, surcharge de travail pour les pour les enseignants, la liste des défauts qui les accompagne est longue. Ils sont pourtant toujours présents dans l’enseignement obligatoire et cèdent difficilement leur place à des alternatives qui font leur preuve. Dernier échec en date: le canton de Berne, qui avait décidé de les supprimer, purement et simplement. Principale …

Lire l’article
Link zum Artikel