DE | FR

Moderna dit que son vaccin est efficace contre Omicron, 5 questions sur son étude

Le fabricant de vaccin révèle les premiers éléments de son étude sur l'efficacité de son sérum sur le variant Omicron. Et c'est plutôt réjouissant.
20.12.2021, 11:5420.12.2021, 12:15

La nouvelle arrive alors qu'Omicron progresse rapidement dans le monde et que la plupart des vaccins contre le coronavirus semblent à la peine pour contrer ce variant hautement contagieux, rapporte le New York Times.

Ce que dit l'étude de Moderna

L'entreprise a expliqué avoir mené une étude avec deux injections différentes:

  • La dose de rappel actuellement autorisée de 50 microgrammes – soit la moitié de la dose administrée pour la primovaccination – a multiplié par 37 environ le taux d'anticorps, a indiqué la société.
  • Une dose complète de 100 microgrammes a été encore plus puissante, multipliant les niveaux d'anticorps par 83 par rapport aux niveaux avant le rappel, selon Moderna.

Les deux doses ont produit des effets secondaires comparables à ceux observés après la série primaire à deux doses. Mais celle de 100 microgrammes a présenté des effets indésirables légèrement plus fréquents par rapport à la dose autorisée de 50 microgrammes.

Comment a été menée l'étude de Moderna?

Moderna a testé une troisième injection de plusieurs versions de son vaccin, chacune sur 20 personnes:

  • Avant l'injection de rappel, toutes les personnes avaient un faible taux d'anticorps pouvant prévenir l'infection par Omicron.
  • Au 29e jour, après avoir reçu une troisième injection, les doses de 50 microgrammes et de 100 microgrammes du vaccin actuel ont toutes deux fortement augmenté les niveaux d'anticorps.

La société a également testé des injections de rappel «multivalentes» qui intègrent les mutations observées dans les variantes Beta et Delta, dont beaucoup sont également présentes dans Omicron. Ces essais en cours comptent chacun 300 à 600 participants. Selon Moderna, les doses de 50 et 100 microgrammes des injections de rappel multivalentes ont permis d'augmenter les taux d'anticorps à des niveaux tout aussi élevés.

A quoi faut-il faire attention avec cette étude?

Les résultats sont basés sur des tests de laboratoire qui ne rendent pas compte de toute la gamme des réactions immunitaires de l'organisme contre le virus. Bien que les vaccins ne puissent pas empêcher l'infection par le variant Omicron, ils sont censés prévenir les maladies graves chez la grande majorité des personnes.

Les données n'ont pas non plus été publiées ni examinées par des experts indépendants. Moderna a déclaré qu'elle préparait un manuscrit avec les données qui serait mis en ligne.

Et le vaccin Pfizer-Biontech, est-il efficace?

Les sociétés pharmaceutiques Pfizer-Biontech ont annoncé, au début du mois, qu'une injection de rappel de leur vaccin augmentait également le taux d'anticorps contre Omicron.

Et maintenant que va faire Moderna?

Etant donné la rapidité avec laquelle Omicron se propage dans le monde, Moderna a déclaré:

  • Qu'elle allait concentrer ses efforts à court terme sur des injections supplémentaires du vaccin original.
  • Qu'elle prévoyait également de tester un vaccin de rappel spécifique à Omicron au début de l'année prochaine et d'inclure Omicron dans un vaccin de rappel multivalent.

(jah)

En Suisse, mon patron peut-il me forcer à me vacciner?

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Elle apprend qu'elle a gagné le gros lot en vérifiant ses spams

Link zum Artikel

Bob Dylan assure ses arrières en vendant tout son catalogue musical

Link zum Artikel

Evan Rachel Wood accuse Marilyn Manson de viol en plein tournage

Link zum Artikel

Joe Biden, agacé, traite un journaliste de «fils de p***»

Link zum Artikel
A Los Angeles, les sans-abris doivent disparaître avant le Super Bowl
Environ 60 personnes vivant dans la rue située près du stade de football de Los Angeles, une construction valant cinq milliards de dollars, ont été chassées juste avant le plus grand événement sportif américain de l'année.

Les autorités de Los Angeles ont évacué un campement de sans-abri près du stade SoFi, où se déroulera le Super Bowl dans trois semaines. Cette décision a suscité de nombreuses réactions outrées de la part de groupes de défense des droits de l'homme et des résidents vivant dans la rue qui ont été déplacés bien malgré eux.

L’article