International
Chine

Biden «n'aimerait pas être à la place» de Xi Jinping

Biden «n'aimerait pas être à la place» de Xi Jinping

Les relations sino-américaines sont actuellement très tendues, Joe Biden essaie d'arrondir les angles.
Les relations sino-américaines sont actuellement très tendues, Joe Biden essaie d'arrondir les angles.Image: sda
Le locataire de la Maison-Blanche assuré ne pas chercher le conflit avec la Chine, malgré la récente destruction d'un ballon chinois qui survolait les Etats-Unis.
09.02.2023, 05:57
Plus de «International»

Le président américain Joe Biden a estimé mercredi que son homologue chinois Xi Jinping rencontrait «d'énormes problèmes» notamment sur le plan économique. Mais le dirigeant chinois «a aussi beaucoup de potentiel», a ajouté le démocrate:

«Trouvez-moi un seul dirigeant mondial prêt à échanger sa place avec Xi Jinping... moi je n'en trouve pas»
Joe Biden

Notant que le soutien chinois à la Russie avait été relativement discret, Joe Biden a souligné que, contrairement à ce que «chacun supposait» au début de l'invasion russe de l'Ukraine, Pékin n'était pas «pleinement» engagé derrière Moscou.

Cette réserve, selon lui, est liée à la volonté de Xi Jinping de ne pas subir le même sort que la Russie, qui s'est notamment vue imposer de dures sanctions économiques par l'Occident:

«Je l'ai appelé cet été pour lui dire: 'Ce n'est pas une menace, juste une observation. Regarde ce qui est arrivé à la Russie!'»
Joe Biden

Ballon chinois

Le locataire de la Maison-Blanche a encore assuré «ne pas chercher le conflit» avec la Chine, alors que les Etats-Unis viennent de détruire un ballon chinois qui avait survolé leur territoire.

Selon lui, les relations avec Pékin n'ont pas subi «un coup dur»:

«Nous allons rivaliser pleinement avec la Chine, mais nous ne cherchons pas le conflit»
Joe Biden

La Chine a vivement condamné la destruction du ballon. C'était, selon elle, un aéronef «civil utilisé à des fins de recherche, principalement météorologique», qui était entré de manière «involontaire» dans l'espace aérien américain.

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a dans ce contexte annulé à la dernière minute une visite prévue en Chine.

Le Pentagone a par ailleurs révélé mardi que Pékin avait refusé samedi la proposition américaine d'un appel téléphonique entre le ministre américain de la défense Lloyd Austin et son homologue Wei Fenghe. (ats/jch)

La Chine diffuse une vidéo d'une invasion de Taïwan: bluff ou menace?
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Biden a un problème avec les stars
Robert De Niro et Julia Roberts roulent pour Joe Biden. Kid Rock et Jon Voight? Tout sur Donald Trump. Sinon? Le malaise règne. Surtout du côté du président, embourbé dans une impopularité qui freine les soutiens spontanés. Se sentant «trahie», la chanteuse Cardi B a déjà affirmé qu'elle ne «baisera avec aucun des deux». On a essayé de faire le tri.

Samedi soir, le président-candidat a sorti son plus beau smoking et ses plus francs soutiens, dans l'espoir de gonfler son trésor de guerre pour sa campagne. A Los Angeles, Barack Obama, Julia Roberts, George Clooney ou encore Barbra Streisand se sont ainsi succédé sur scène pour habiller Joe Biden d'un large voile de louanges, entre paillettes et avertissements politiques contre le «danger Donald Trump».

L’article