DE | FR

Après le Covid, Wuhan doit faire face à des tornades: 12 morts

Deux tornades ont fait au moins 12 morts et plus de 400 blessés après leur passage dans le centre et l'est de la Chine, ont indiqué samedi les autorités locales.
15.05.2021, 11:56

Des vents violents ont balayé vendredi soir la métropole de Wuhan, située dans le centre du pays et un temps berceau de la pandémie de coronavirus.

Ils ont fait huit morts et 280 blessés, ont indiqué lors d'une conférence de presse les autorités de la province du Hubei, dont Wuhan est la capitale.

Les vents ont soufflé jusqu'à 260km/h et fait d'importants dégâts, selon les autorités.

Des rafales telles que deux grues de construction ont été endommagées, l'une d'elle s'effondrant sur un chantier.

Outre des véhicules abîmés par des chutes d'objets, des arbres ont été arrachés, des hangars en tôle en partie détruits et des poteaux électriques mis à terre, privant de courant plus de 26 000 foyers.

Près d'une trentaine d'habitations se sont effondrées, d'après les autorités du Hubei.

(ats/afp)

Des tornades font plusieurs morts en Chine

1 / 7
Des tornades font plusieurs morts en Chine
source: epa featurechina / fang dongxu
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un convoi militaire russe aperçu près du réacteur nucléaire de Zaporijia
Alors que le monde s'inquiète d'une possible catastrophe nucléaire à Zaporijia, une vidéo semble montrer avec certitude que des camions militaires ont été parqués juste à côté du réacteur. Pas de quoi apaiser les esprits.

Les tensions autour de la centrale atomique de Zaporijia ne faiblissent pas. La plus grande installation nucléaire d'Europe, située dans le sud de l'Ukraine, a été bombardée à plusieurs reprises au cours des dernières semaines. De quoi pousser une bonne partie des dirigeants, de Zelensky à Erdogan en passant par le leader de l'Organisation des nations unies (ONU) Guterres et les autorités françaises, à évoquer le risque d'une catastrophe nucléaire. Le spectre de Tchernobyl n'est jamais très loin.

L’article