DE | FR

La Chine prend une mesure drastique contre l'addiction aux jeux vidéos

Bild

Image: Shutterstock

Pour lutter contre l'addiction des adolescents aux jeux vidéos, la Chine utilise les grands moyens. Désormais, jouer plus de trois heures par semaine sera interdit aux mineurs.



La Chine a annoncé lundi qu'elle allait interdire aux moins de 18 ans de jouer plus de trois heures par semaine aux jeux vidéos en ligne, avec l'objectif affiché de lutter contre l'addiction des jeunes.

Certains enfants chinois peuvent passer des journées entières scotchés à leur écran. Ce phénomène est décrié depuis longtemps en Chine pour ses conséquences négatives: baisse de la vision, impact sur les résultats scolaires, manque d'activité physique ou risque d'addiction.

Les jeux vidéos déjà réglementés

La réglementation interdisait déjà aux mineurs de jouer en ligne entre 22h et 8h.

Le régulateur de l'audiovisuel, de l'édition et de la radiodiffusion a annoncé lundi que les moins de 18 ans ne pourront jouer en ligne plus qu'une heure par jour et uniquement les vendredi, samedi et dimanche - soit trois heures maximum par semaine. Les mineurs ne pourront par ailleurs jouer «qu'entre 20h et 21h», précise le texte.

Pièce d'identité nécessaire

Les autres jours de la semaine, les jeux vidéos en ligne seront en revanche inaccessibles aux moins de 18 ans. Pendant les vacances scolaires, ils pourront jouer une heure par jour.

Pour empêcher les mineurs de contourner l'interdiction, ces derniers devront se connecter avec une pièce d'identité.

Le calendrier d'application de la mesure n'a pas été précisé. Elle ne s'applique a priori qu'aux jeux vidéos en ligne et pas à ceux ne nécessitant pas d'accès à internet.

Un marché qui pèse lourd

Les jeux vidéos représentent en Chine une importante manne financière: ils ont généré 17 milliards d'euros de chiffre d'affaires rien qu'au premier semestre 2021.

«Opium mental»

Début août, un influent journal gouvernemental avait jugé que les jeux vidéos étaient devenus «un opium mental».

L'article épinglait notamment Tencent, le poids lourd du secteur, et son populaire jeu en ligne multijoueurs «Honor of Kings», qui compte plus de 100 millions d'utilisateurs actifs quotidiens.

Sous pression, le groupe, qui imposait déjà des limitations de temps de jeu et la reconnaissance faciale pour empêcher les moins de 18 ans de jouer la nuit, a depuis encore durci les règles. (ats/hkr)

Ça se passe aussi en Chine: Des éléphants sauvages s'échappent d'une réserve

1 / 8
Des éléphants sauvages s'échappent d'une réserve en Chine
source: sda
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «International»:

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

La Chine est-elle à l'aube d'une dictature digitale?

Link zum Artikel

Angela Merkel part après 16 ans de règne, quel est son héritage?

Link zum Artikel

Le choix des sous-marins américains est une claque pour la France

Link zum Artikel

Pourquoi Al-Qaïda pourrait menacer l'Afghanistan d’ici à 2 ans?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Partage de nudes chez les jeunes, attention danger!

L'envoi de nudes a augmenté chez les jeunes. Une nouvelle campagne nationale met l'accent sur le repartage d'images intimes à des tiers, qui peut avoir des conséquences dramatiques.

Les chiffres officiels ont presque doublé en huit ans. En 2020, 11% des jeunes en Suisse de 12 à 19 ans ont dit avoir déjà envoyé une photo ou vidéo érotique ou aguicheuse les représentant, alors qu'ils n'étaient que 6% en 2012, selon l'étude JAMES. 37% ont aussi indiqué qu'ils avaient déjà reçu de telles images.

L'échange de nudes a augmenté chez les jeunes. Ce qui inquiète le milieu de la prévention, c'est surtout la dérive de ce phénomène de société: le repartage de fichiers intimes …

Lire l’article
Link zum Artikel