International
Chine

Endetté jusqu'au cou, Evergrande tente de sauver les meubles en Chine

Evergrande obtient un petit accord et n'est pas tiré d'affaire

epa09479216 The Evergrande Center logo hangs outside a building in Shanghai, China, 21 September 2021. Evergrande Group is China?s real estate conglomerate and the world?s most indebted property devel ...
Image: sda
Le groupe fait tout pour éviter à la Chine un scénario à la Lehman Brothers, dont la faillite avait précipité la crise financière de 2008 aux Etats-Unis.
22.09.2021, 06:2622.09.2021, 15:17
Plus de «International»

Le géant immobilier chinois en grande difficulté, Evergrande, a annoncé, mercredi, être parvenu à un accord avec des porteurs d'obligations, afin d'éviter de se retrouver en défaut de paiement. Le groupe croule sous une dette de quelque 280 milliards de francs.

Le groupe est loin d'être tiré d'affaire

Dans un communiqué adressé à la bourse de Shenzhen, Evergrande a précisé qu'une de ses filiales, Hengda, avait négocié un plan de remboursement d'une obligation:

  • Selon l'agence financière Bloomberg, la société rembourserait ainsi 232 millions de yuans (33,1 millions de francs) dus, jeudi, sur cette obligation à 5,8% destinée au marché obligataire intérieur.
  • Mais le géant immobilier, dont le siège se trouve à Shenzhen, est loin d'être tiré d'affaire compte tenu du montant total de sa dette.
  • D'autres remboursements arrivent à échéance jeudi, et le groupe n'a pas précisé comment il comptait les honorer.

La crainte d'un scénario à la Lehman Brothers, dont la faillite avait précipité la crise financière de 2008 aux Etats-Unis, a fait plonger les places mondiales ces derniers jours. Tous les regards sont tournés vers le gouvernement chinois, qui n'a pas précisé s'il entendait voler au secours du groupe privé. (ats/jch)

Qui est Mams, le meilleur street dancer de Suisse?
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Israël est de plus en plus isolé, c'est la plus grande victoire du Hamas»
Il fait partie des auteurs de polars les plus lus de Suisse, et donne des cours à l'université de Bâle. Alfred Bodenheimer est convaincu qu'une «israélophobie» sévit en Suisse.

Alfred Bodenheimer fait la navette entre Israël et Bâle, mais aussi entre science et littérature sur le plan professionnel. Il est professeur d'histoire de la littérature et des études juives à l'université de Bâle. Parallèlement, il vient de publier le roman In einem fremden Land, dont l'action se déroule à Jérusalem.

L’article