DE | FR
Image: Keystone

La France condamnée pour son inaction face à la pollution de l'air

La France a été condamnée à payer 10 millions d'euros pour n'avoir pas pris les mesures «suffisantes» pour améliorer la qualité de l'air. Une amende «historique».
04.08.2021, 15:4304.08.2021, 15:57

Ce mercredi, le Conseil d'Etat français a condamné l'Etat à payer 10 millions d'euros pour son inaction face à la pollution de l'air. Cette somme record pourra être renouvelée dans six mois si la décision n'est pas exécutée pleinement.

Une décision saluée par les ONG qui ont mené l'action en justice. «Après des années de violation de la législation européenne, nous espérons que cette amende historique aura enfin un effet déclencheur pour les pouvoirs publics», affirme Louis Cofflard, l’avocat des Amis de la Terre, dans Le Monde.

Selon différentes estimations, la pollution de l’air est à l’origine de 48 000 à 67 000 décès prématurés chaque année en France.

Le Conseil d'Etat, plus haute juridiction administrative française, a justifié son amende par «la gravité des conséquences en termes de santé publique» et «l’urgence qui en découle».

L'institution a également estimé que les mesures prises ne permettaient pas d'améliorer la situation dans le délai le plus court possible. «La mise en œuvre de certaines d'entre elles reste incertaine et leurs effets n'ont pas été évalués». (ats/FFE)

Les incendies en Grèce et Turquie

1 / 18
Les incendies en Grèce et Turquie
source: sda / yannis kolesidis
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Les Bouffistas au El Baraka

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Mexique: étudiants disparus et affrontement avec la police
Grilles arrachées et engins explosifs, les manifestations se heurtent aux forces de l'ordre devant le camp militaire 1 à Mexico. La police a utilisé des jets d'eau pour repousser les manifestants.

Des centaines de manifestants se sont heurtés aux forces de l'ordre vendredi devant un site militaire à Mexico, en demandant justice dans l'affaire des 43 étudiants disparus. Aux cris d'«assassins», certains ont lancé des engins explosifs artisanaux à l'intérieur du camp militaire 1.

L’article