assez clair, brumeux
DE | FR
International
Climat

COP26: une question de vie ou de mort pour l'avenir climatique du monde

«Il faut faire plus que l'accord de Paris» car nous avons continué à trop polluer

Image
Shutterstock/keystone
John Kerry, le représentant américain pour l'écologie, estime que les accords de Paris ne sont plus suffisants face à l'ampleur du réchauffement climatique.
05.10.2021, 05:0105.10.2021, 17:26

«Il faut que nous réussissions» à la COP26 qui s'ouvrira à la fin du mois à Glasgow, a déclaré lundi sur BFMTV l'envoyé spécial américain sur le climat, John Kerry. Il a évoqué «une situation critique, de vie ou de mort pour beaucoup de gens».

«Non, il n'est pas trop tard pour agir, mais nous devons agir maintenant. Il faut faire plus que l'accord de Paris. Paris n'est plus suffisant, car nous avons continué à augmenter nos émissions de gaz à effet de serre»
John Kerry, l'envoyé spécial américain sur le climat
Image
keystone

«Nous avons 55% des économies mondiales qui sont dévouées à limiter l'augmentation de la température mondiale à 1.5 degré Celcius, c'est assez extraordinaire. Désormais, nous avons besoin que les 45% restant nous rejoignent», a déclaré l'envoyé spécial, de passage à Paris.

Crise diplomatique

Interrogé sur les tensions entre les Etats-Unis et la France à la suite de la crise diplomatique provoquée par l'annulation par l'Australie d'un important contrat de sous-marins français, l'envoyé spécial et ancien secrétaire d'Etat américain a dit que ce n'était «pas une trahison» envers la France, mais «une absence de communication».

Le président américain «m'a questionné à ce sujet. Il m'a demandé des détails sur la situation. Je la lui ai décrite. Il n'était pas au courant de l'impression que nous avions pu laisser aux Français», a déclaré John Kerry. «Je ne veux pas aller dans les détails, mais mon président est complètement dédié au renforcement de nos relations et Joe Biden veut rencontrer le président Macron.» (ats/jch)

C'est quoi James Bond?

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les Russes cachent-ils leurs morts? «Ils brûlaient des corps à la décharge»
A Kherson, les habitants racontent comment les soldats de Poutine se débarrassaient de corps en les brûlant. La fumée des cadavres devenait parfois irrespirable. Le Kremlin chercherait à tronquer la statistique du nombre de soldats russes décédés au front.

On ne sait pas exactement ce que l'armée russe a fait sur la décharge près de Kherson, mais les récits des riverains et des employés laissent présager des horreurs. Depuis l'été, des camions vert olive se seraient régulièrement rendus sur le site, chargés de sacs noirs contenant des cadavres. L'air de la région se serait alors empli d'une épaisse fumée et d'une odeur de chair en feu.

L’article