International
Climat

«Stress thermique»: il a fait très chaud en Europe en 2023

epa10830807 Firefighters operate during a wildfire in the area of Giannouli, Evros region, northern Greece, 31 August 2023. The Fire Brigade continues to battle fires in the wider area of Evros. Local ...
La Grèce a connu d'importants incendies, l'été dernier.Keystone

Il a fait (vraiment) très chaud en Europe en 2023

Les jours de «stress thermique extrême» se multiplient en Europe. L'année dernière, ils ont connu un record.
22.04.2024, 07:4322.04.2024, 08:57
Plus de «International»

L'Europe a connu en 2023 un nombre record de jours de «stress thermique extrême», ont indiqué l'observatoire européen Copernicus et de l'OMM lundi. Le «stress thermique extrême» correspond à une température ressentie dépassant l'équivalent de 46 degrés celsius.

Cet indice prend en compte l'effet sur le corps humain de la température combinée à d'autres facteurs (humidité, vent, rayonnement), précise le rapport annuel du service changement climatique de Copernicus, réalisé avec l'Organisation météorologique mondiale (OMM), chargée des questions relatives au temps, au climat et à l'eau.

Outre les canicules, le continent a subi de nombreux phénomènes météorologiques extrêmes au cours de l'année: deux millions de personnes ont été touchées par des inondations ou des tempêtes, des sécheresses sévères ont affecté la péninsule ibérique et l'est de l'Europe et le plus grand incendie de forêt de l'histoire du continent a dévasté 96 000 hectares en Grèce.

Ces catastrophes ont coûté 13,4 milliards d'euros, à 80% imputables aux inondations lors d'une année marquée par des précipitations très au-dessus de la moyenne, notent les deux institutions.

Leur rapport s'attarde particulièrement sur l'impact sanitaire des canicules, alors que le réchauffement climatique rend les étés de plus en plus chauds et meurtriers sur le continent.

«Nous observons une tendance à la hausse du nombre de jours de stress thermique en Europe et 2023 n'a pas fait exception» avec ce nouveau record, qui n'est toutefois pas quantifié dans le rapport, a déclaré Rebecca Emerton, climatologue à Copernicus.

«Indice universel du climat thermique»

Pour mesurer ce confort thermique, le C3S et l'OMM se réfèrent à l'indice universel du climat thermique (UTCI en anglais) qui représente la chaleur subie par le corps humain en prenant en compte non seulement la température, mais aussi l'humidité, la vitesse du vent, l'ensoleillement et la chaleur émise par l'environnement, dont l'effet est plus prononcé dans les villes où les matériaux (béton, goudron...) absorbent davantage les rayonnements solaires.

L'indice, exprimé en équivalence d'une «température ressentie» en degrés celsius, comprend dix catégories différentes: du stress froid extrême (au-delà de -40) au stress chaud extrême (plus de 46) en passant par l'absence de stress thermique (entre 9 et 26).

(sda/ats/afp)

Ce petit rat est chauffeur de taxi
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Kate est de retour
Alors que personne ne l'attendait plus, la princesse de Galles a confirmé sa participation à son premier évènement royal de l'année ce samedi, affirmant qu'elle faisait de «bons progrès».

Kate n'est «pas tirée d'affaire». C'est elle qui le dit. Et même si elle ne reprendra pas ses fonctions publiques à plein temps, la princesse de Galles a enchanté ses fans vendredi soir, en confirmant sa présence à Trooping the Colour, l'évènement royal le plus important de l'année. Une parade qu'elle «attend avec impatience», écrit-elle dans son message.

L’article