en partie ensoleillé
DE | FR
International
Climat

Journée cruciale à la COP28 pour convaincre de sortir des fossiles

COP28: Voici qui demande à sortir des fossiles et qui s'y oppose

Ce dimanche est une journée cruciale pour tenter d'arriver à un accord sur la sortie des énergies fossiles.
10.12.2023, 08:4910.12.2023, 10:21
Plus de «International»

Les prochaines heures seront cruciales pour convaincre la «petite minorité de pays qui bloque les progrès» sur la sortie des énergies fossiles à la COP28. C'est ce qu'a déclaré dimanche le ministre du changement climatique du Vanuatu. Ralph Regenvanu, qui mène la délégation de l'Etat du Pacifique à Dubaï, a ajouté:

«Nous espérons que sera pris en compte le fait que la majorité des pays veut une mention des énergies fossiles, une sortie des énergies fossiles, et que cela pourra être dans le texte. Parce que sinon, nous ne considérerons pas que cette COP est un succès».

«Il faut que la petite minorité de pays qui bloque les progrès change sa position. Et c'est ce à quoi nous travaillerons ces deux prochains jours», a-t-il souligné, alors que la COP doit se terminer mardi.

«Aujourd'hui (dimanche) et demain seront les journées critiques pour avoir un accord. S'il est vrai que tous les pays négocient de bonne foi pour obtenir un bon résultat, alors nous aurons un bon résultat», espère-t-il.

L'OPEP en ligne de mire

Samedi soir, lors d'une conférence de presse, des pays comprenant des petits Etats insulaires et plusieurs pays européens et sud-américains réunis sous la bannière de la «High ambition coalition» ont exhorté la COP28 à faire montre d'ambition sur la sortie des énergies fossiles et sur l'adaptation. Le bilan mondial à réaliser est perçu par ces pays comme une «opportunité unique» à ces égards.

Malgré des «progrès», le président émirati de la COP28 a solennellement appelé samedi soir les pays à s'émanciper de leurs propres intérêts pour parvenir à un accord.

Les pays anti-fossiles visent l'OPEP, le cartel des pays exportateurs de pétrole mené par l'Arabie saoudite. Son secrétaire général avait enjoint ses pays membres de «rejeter proactivement» tout accord ciblant les énergies fossiles.

Que se passerait-il à 1,5°C ?

Mais pour certaines nations vulnérables, il est vital de cibler les principales responsables du changement climatique, source de multiples catastrophes. Ralph Regenvanu a souligné:

«En 2023, mon pays a été frappé par trois cyclones tropicaux», détruisant écoles et récoltes sur leur chemin»

Et ceci, «sans compter la lente montée du niveau des mers qui menace les îles du Pacifique...». «Tout ceci se passe à 1.2°C (de réchauffement). Donc on ne peut même pas imaginer à quoi ressemblerait 1.5°C», la limite la plus ambitieuse de l'accord de Paris.

Quid de l'adaptation au changement climatique?

Autre enjeu pour les pays vulnérables: l'adaptation au changement climatique, qui fait aussi l'objet d'un texte en négociation à la COP28. «On n'a pas vu autant de mouvement» sur cette question que sur les autres sujets, regrette Ralph Regenvanu.

Une proposition de texte sur l'adaptation a été publié dimanche, mais a en effet laissé beaucoup d'observateurs sur leur faim. S'il ne contient pas des mesures plus précises de mise en oeuvre, «ce cadre restera vide», craint Ana Mulio Alvarez, du groupe de réflexion E3G. (mat/ats)

Voici à quoi pourrait ressembler la Suisse en 2085
1 / 10
Voici à quoi pourrait ressembler la Suisse en 2085
partager sur Facebookpartager sur X
En Indonésie, l’éruption du mont Marapi fait 13 morts
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le roi de Norvège hospitalisé pendant ses vacances en Malaisie
Le monarque âgé de 87 ans a multiplié les problèmes de santé et les arrêts maladie ces dernières années.

Le roi Harald de Norvège, âgé de 87 ans et de santé fragile, a été hospitalisé en Malaisie pendant ses vacances pour une infection. C'est ce qu'a annoncé le Palais royal norvégien mardi.

L’article