International
Commentaire

Greta, reviens! Ça manque d'intelligence par ici

Swedish climate activist Greta Thunberg speaks to demonstrators taking part in a Fridays for Future global climate strike in Berlin on September 24, 2021, two days ahead of the German federal election ...
Greta Thunberg à Berlin, le 24 septembre 2021.Image: AFP
Commentaire

Greta, reviens! Ça manque d'intelligence par ici

L'agressivité imbécile d'Andrew Tate aura au moins servi à nous rappeler au bon souvenir de la finesse d'esprit de Greta Thunberg. Et à résumer, au passage, une année 2022 contaminée par un populisme abrutissant, un narcissisme obscène et une vacuité béante.
30.12.2022, 17:0304.01.2023, 10:54
Suivez-moi
Plus de «International»

Des inondations monstres aux incendies dévastateurs, l'année 2022 aura abrité un nombre incalculable d'anomalies et de catastrophes climatiques.

Histoire de plomber l'ambiance avant les cotillons, rappelons au passage que les dix plus grands désastres naturels ont coûté 168 milliards d’euros aux collectivités publiques. Sans compter les morts.

«Les catastrophes ont été multipliées par cinq depuis 1970»
Selon l'ONU

Surprise, l'année 2022 a aussi vu naître deux nouvelles techniques de défense du climat: le gribouillage d'œuvres d'art et le collage de mains sur autoroute. Des actions à la sauce TikTok qui se sont répandues sur la planète comme une giclée de soupe sur un Van Gogh. Mais la démultiplication mécanique du procédé a fini par gaver bien plus vite qu'une bûche le 25 décembre.

«How dare you?»

2022 fut aussi une année où la plus célèbre des militantes climatiques s'est réfugiée en coulisses d'un combat qui l'a pourtant révélée. Sans elle, pas de mains sur le bitume ni de purée de pommes de terre sur un tableau. Après avoir incarné l'avenir de la planète à la manière d'un Beatles en tournée mondiale, Greta Thunberg s'est tue. Pour ne pas se faire dévorer par le burn-out, éviter la bave de ses (violents) détracteurs, envisager sa succession (quelle idée) et écrire un bouquin.

On la comprend: ce n'est pas de tout repos de s'engager sans se départir de son esprit critique. D'autant plus lorsqu'on a été diagnostiquée autiste Asperger à l’adolescence et élue «personnalité de l'année» à seize ans. Greta n'était pas majeure au moment de se faufiler, avec poigne et jugeote, entre les cravates des décideurs peu prompts à épargner mère Nature.

«Régulièrement, je devais mettre un coup de frein au bout de quelques mois. Je ne sais pas si j’ai déjà dépassé ma limite, c’est parfois difficile d’y voir clair»
Greta Thunberg, dans Le Monde, en octobre dernier

«C'est parfois difficile d'y voir clair.» Greta Thunberg, 19 ans et les couettes au placard, avoue ne pas tout savoir et se remettre parfois en question. On croit rêver. Plus jeune et moins expérimentée que Donald Trump, Cyril Hanouna, Vladimir Poutine, Elon Musk, Meghan Markle ou Sandrine Rousseau, elle rêve simplement d'«y voir clair». Comprenez: peser les intérêts, rendre ses actions utiles et profitables, participer le moins possible au tintamarre ambiant et se protéger.

Personnalité de l'année (bis)

«Y voir clair», «mettre un coup de frein», savoir où sont «ses limites», autant d'activités décidément peu à la mode cette dernière année. Du plateau de Touche pas à mon poste (TPMP) à Twitter, en passant par l'Assemblée nationale, le Kremlin ou le cerveau de Kanye West, 2022 a foncé tête baissée, vociféré, matraqué, jugé, dépassé les bornes et caressé son nombril.

Jusqu'à cette ultime et harassante semaine.

Si l'humiliation infligée par Greta Thunberg à ce dangereux abruti d'Andrew Tate a fait saliver toute la planète, ce n'est pas tant par goût de la bagarre. En deux messages d'une concision dévastatrice, Greta a su cumuler intelligence, humour, élégance et fermeté: oui, elle a tourné sept fois son tweet dans sa bouche avant de faire mouche. Tout ce qui a cruellement manqué au monde cette (longue) année. Y compris aux groupies modernes de la jeune Suédoise. Alors, forcément, on jubile.

Sans le savoir (et surtout sans le vouloir), Greta montre la voie pour 2023. Ce chemin de plus en plus escarpé qu'il serait peut-être sage d'emprunter, si l'on a encore un tantinet foi en l'humanité.

Si seulement tout pouvait se régler comme un tweet de Greta Thunberg.

Copin comme cochon: les commentaires des haters
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
Donald Trump a-t-il vraiment été blessé par une balle?
Si la victime et ses partisans en sont persuadés, le directeur du FBI avoue n'en avoir «aucune idée claire». Auditionné mercredi par la commission judiciaire de la Chambre des représentants, Christopher Wray sème un doute qui met le récit des républicains en péril.

L'oreille droite de Donald Trump a-t-elle été éraflée par une balle de carabine AR-15? Cette question n'enlève rien au fait que le candidat républicain a bien réchappé à une tentative d'assassinat. En revanche, elle a posé une colle au directeur du FBI, auditionné mercredi par la commission judiciaire de la Chambre des représentants.

L’article