DE | FR
Un homme regarde un écran de télévision montrant un programme d'information sur le lancement d'un missile par la Corée du Nord avec une image de fichier, dans une gare de Séoul, en Corée du Sud, le lundi 17 janvier 2022.
Un homme regarde un écran de télévision montrant un programme d'information sur le lancement d'un missile par la Corée du Nord avec une image de fichier, dans une gare de Séoul, en Corée du Sud, le lundi 17 janvier 2022. Image: keystone

La Corée du Nord a lancé deux nouveaux missiles

L'armée sud-coréenne a lancé lundi deux nouveaux projectiles, probablement des missiles balistiques, selon Séoul. C'est le quatrième essai d'armement mené par Pyongyang depuis le début de l'année (et on n'est que le 17 janvier).
17.01.2022, 08:0117.01.2022, 11:37

La Corée du Nord accélère ces dernières semaines ses tests d'armement. Le régime de Kim Jong-un cherche à renforcer les capacités militaires du pays soumis à de lourdes sanctions internationales, tout en refusant les offres de dialogue des Etats-Unis. Les deux «missiles balistiques de courte portée» ont été lancés d'un aéroport près de Pyongyang lundi peu avant 9h (1h en Suisse), et ont parcouru 380 km à une altitude de 42km, selon l'armée sud-coréenne.

«La Corée du Nord essaye d'améliorer sa technologie et ses capacités opérationnelles pour mener des actions secrètes, afin que les autres pays aient du mal à détecter les signes préparatoires d'un lancement»
Nobuo Kishi, ministre japonais de la défense

Ces nouveaux essais surviennent à un moment délicat pour la région, alors qu'une élection présidentielle est prévue en mars en Corée du Sud, et que la Chine, le seul allié majeur de la Corée du Nord, se prépare à accueillir les jeux Olympiques le mois prochain.

Vue générale d'un missile balistique sud-coréen Hyeonmu (R) exposé au Musée commémoratif de la guerre de Corée à Séoul, Corée du Sud, le 17 janvier 2022.
Vue générale d'un missile balistique sud-coréen Hyeonmu (R) exposé au Musée commémoratif de la guerre de Corée à Séoul, Corée du Sud, le 17 janvier 2022.Image: EPA

Provocation

«Le remarquable développement par la Corée du Nord de ses technologies en matière de missiles ne peut être ignoré, pour la sécurité du Japon et de la région», a averti le ministre. Vendredi, la Corée du Nord avait déjà affirmé avoir tiré «avec succès» deux missiles hypersoniques à vol plané. Ces essais ont eu lieu le 5 janvier et le 11 janvier, le deuxième lancement ayant été supervisé par Kim Jong-un en personne.

Quelle est la différence entre un missile hypersonique et un missile standard?
Les missiles hypersoniques peuvent atteindre cinq fois la vitesse du son, voire plus. Ils sont plus rapides et plus maniables que les missiles standards, ce qui les rend plus difficiles à intercepter pour les systèmes de défense, pour lesquels les Etats-Unis dépensent des milliards de dollars.

En réponse à cette série de tests, les Etats-Unis ont annoncé, la semaine dernière, de nouvelles sanctions, que Pyongyang a qualifiées de «provocation». Ce à quoi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères nord-coréen a réagi en affirmant être «forcé à une réaction certaine et plus forte» si les Etats-Unis maintenaient «une telle attitude de confrontation».

Impressionner la population

Dans son plan de défense quinquennal, dévoilé en janvier 2021, la Corée du Nord avait cité les missiles hypersoniques comme sa priorité numéro un, alors que le dialogue avec les Etats-Unis au sujet de son programme balistique et nucléaire reste au point mort.

Pour Cheing Seong-chang, du centre d'études nord-coréennes à l'institut Sejong, le régime «a besoin de présenter quelque chose aux Nord-Coréens». Le pays traverse, en effet, une grave crise économique, aggravée par les sanctions et par la fermeture de ses frontières autoimposée au nom de la lutte contre le Covid-19.

Pyongyang cherche à impressionner la population avec des prouesses militaires vu qu'«il est devenu clair que le Nord aura du mal à briller sur le terrain économique», avance cet analyste. (ats/mndl)

Plus d'images de Kim Jong-un portant son manteau en cuir

1 / 6
Plus d'images de Kim Jong-un portant son manteau en cuir
source: epa kcna / kcna
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Washington lance un plan à 3,5 milliards pour le captage de CO₂
La technique utilisée est considérée comme une solution de lutte contre le changement climatique.

Le gouvernement américain a lancé, jeudi, un plan prévoyant 3,5 milliards de dollars pour des projets de captage de dioxyde de carbone (CO2) directement dans l'air. Cette technique est considérée comme une solution possible dans la lutte contre le changement climatique.

L’article