DE | FR
Bild

Image: Shutterstock

Le «Covid long» toucherait un malade sur trois

Essoufflement, épuisement, anxiété, dépression: au moins une personne atteinte du Covid-19 sur trois voit sa santé affectée de façon durable, selon une étude publiée lundi.



Pour les auteurs de l'étude, il s'agit d'une urgence de santé publique sous-estimée. Le «Covid long», cette forme de la maladie qui peut durer plusieurs semaines, toucherait un patient sur trois. C'est ce que révèle un rapport publié lundi dans la revue Nature Medicine.

Cette étude pointe l'épuisement, l'essoufflement, l'anxiété, la dépression et les troubles de stress post-traumatique comme les symptômes les plus fréquents chez les patients atteints de «Covid long». Ce qui inquiète les auteurs de l'étude:

Etant données les millions de personnes infectées par le Sars-Cov-2 dans le monde, le fardeau à long terme sur la santé physique, cognitive et mentale reste devant nous. Nous ne détectons sans doute que la pointe de l'iceberg.

Kartik Sehgal, oncologue médical et enseignant à la faculté de médecine de Harvard

L'article publié dans la revue Nature Medicine a analysé neuf études menées en Europe, aux Etats-Unis et en Chine, qui ont suivi des patients sur le long terme. Une étude italienne conclut ainsi que sur 143 malades, près de 90% présentent au moins un symptôme et plus de la moitié, plusieurs, deux mois après leur sortie de l'hôpital.

Selon trois études menées en France, au Royaume-Uni et en Chine, 25% à 30% des patients rapportent des troubles du sommeil plusieurs semaines après avoir guéri de la phase aiguë du Covid. Environ 20% évoquent des pertes de cheveux, selon plusieurs articles.

Les résultats en matière de santé mentale sont tout aussi inquiétants. Sur 402 patients italiens, un mois après leur sortie de l'hôpital, 56% s'étaient vu diagnostiquer au moins un problème psychiatrique (troubles du stress post-traumatique pour environ 30% d'entre eux, dépression, anxiété, etc.). (ats/asi)

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

La pandémie augmente le risque de dépression post-partum en Suisse

Même avant la crise, la dépression périnatale était un problème diffus en Suisse. Les incertitudes provoquées par la pandémie risquent d'empirer les choses.

Le risque de développer une dépression post-partum a nettement augmenté à cause de la crise sanitaire. En 2020, l'Association Dépression Postpartale Suisse a recensé une hausse de 40% des demandes de renseignements par rapport à l'année précédente.

Les raisons de cette hausse sont assez évidentes: les femmes qui accouchent en période de pandémie sont confrontées à des craintes et à des incertitudes supplémentaires. Celles-ci comprennent:

Le problème de la dépression post-partum ne date pas de …

Lire l’article
Link zum Artikel