DE | FR

La moitié des Européens estiment que la gestion du Covid n'a pas été transparente

La crise du Covid-19 alimente le sentiment de corruption dans l'Union européenne. Une réalité observée dans le système de Santé, selon Transparency.



La pandémie due au Covid a alimenté le sentiment de corruption des citoyens dans l'Union européenne, selon une enquête de Transparency International dévoilée mardi. Moins de la moitié d'entre eux estiment que la crise a été gérée de façon «transparente» par les autorités.

C'est quoi Transparency International?

Il s'agit d'une organisation non gouvernementale internationale. Son principal objectif est la lutte contre la corruption des gouvernements et institutions internationales. Elle est installée dans plus de 100 pays.

«Dans l'UE, seules quatre personnes sur dix environ pensent que leur gouvernement a géré la pandémie de manière transparente. En France, en Pologne et en Espagne, 60% des personnes interrogées ou plus pensent que la gestion de la pandémie par leur gouvernement manque de transparence»

Les résultats de l'étude de Transparency

Corruption dans le système de santé

Selon Transparency International, les soins de santé sont particulièrement touchés par la corruption:

«Les soins médicaux, en particulier, ont été un terrain propice à la corruption, alors que les gouvernements s'efforçaient de gérer la pandémie de Covid-19»

Transparency

La fréquence des pots de vin dans le secteur de la santé, rapportée par les répondants:

Le recours aux relations personnelles était le plus fréquent en:

Crainte également pour la démocratie

Le rapport exhorte les gouvernements de l'UE à «redoubler d'efforts pour garantir une sortie juste et équitable de la pandémie en cours». La Hongrie et la Pologne sont pointées du doigt comme des pays utilisant la crise sanitaire comme «une excuse pour saper la démocratie» à travers de nouvelles règlementations.

«Des politiciens y ont vu une occasion de faire du profit»

Transparency

De quelle manière? Le rapport cite le lobbying en faveur de l'achat de masques de protection. En Allemagne, des députés du parti conservateur au pouvoir ont été mis en cause pour être intervenus dans ce type de marché.

Dans ce pays, plus de 60% des personnes interrogées estiment que le gouvernement est sous influence de groupes d'intérêt privés. C'est aussi le sentiment de plus de la moitié des sondés en Europe s'agissant de leur propre gouvernement.

Qui a été interrogé?

Plus de 40 000 habitants issus des 27 pays de l'Union Européenne ont répondu à ce baromètre européen de la corruption, réalisé entre octobre et décembre 2020.

(jah/ats)

Une année de Covid-19, retour en images

1 / 13
Une année de Covid-19, retour en images
source: sda / alessandro crinari
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

6 secteurs où la Suisse est mal barrée après le rejet de l'accord-cadre

Recherche, commerce, énergie, santé, protection des données et agriculture: les incertitudes risquent d'augmenter dans plein de domaines.

Sans un accord-cadre institutionnel, les relations avec la Suisse vont «s'éroder», selon la Commission européenne. Et pour cause, les accords bilatéraux ne seraient plus mis à jour, ou seulement lorsque cela profite à l'Union européenne (UE). Est-ce mauvais? Dans quels secteurs cela pourrait-il s'avérer problématique? Petit tour d'horizon.

En raison du différend sur l'accord-cadre, l'UE bloque les négociations sur la participation de la Suisse aux programmes de recherche, tels que le programme …

Lire l’article
Link zum Artikel