DE | FR
Bild

Vue microscopique du Covid-19. shutterstock

La France face à un «variant breton» indétectable

Les autorités sanitaires françaises ont indiqué l'apparition d'une nouvelle mutation du Covid. Le virus serait difficilement identifiable par les tests PCR.



La France tire la sonnette d'alarme après avoir identifié une nouvelle mutation du Covid: le «variant breton». C'est ainsi que la Direction générale de la Santé l'a nommé. Sa spécificité? Il semble qu'il soit indétectable via les tests PCR.

L'agence e veut néanmoins rassurante: «Les premières analyses ne permettent pas de conclure, ni d’une gravité, ni d’une transmissibilité accrue par rapport au virus historique», rapporte Le Figaro.

Que s'est-il passé?

En Bretagne, un foyer épidémique s'est déclaré dans un centre hospitalier de Lannion. Les autorités sanitaires ont alors détecté plusieurs cas de malades présentant les symptômes du Covid, mais dont les tests PCR étaient négatifs, explique La Croix.

C'est la biologiste de l'hôpital qui a donné l'alerte, car ces malades avaient des «symptômes typiques du Covid», a expliqué Stéphane Mulliez, directeur de l'agence régionale de santé dans Le Point. Au final, le 13 mars, 79 cas ont été identifiés, dont huit étaient porteurs du fameux variant. Ce dernier a été confirmé par séquençage.

Plusieurs scénarios possibles

Selon l'Institut Pasteur, ce nouveau variant «est porteur de neuf mutations». Des analyses sont en cours par l'établissement «afin d’apprécier l’impact possible de ces modifications génétiques sur un défaut de reconnaissance par les tests virologiques», rapporte Libération.

Le quotidien Le Figaro, quant à lui, présente l'analyse de Pascal Crépey, enseignant-chercheur en épidémiologie et biostatistiques à l’École des hautes études en santé publique:

Pascal Crépey estime que le scénario le plus rassurant est à retenir, car le virus semble avoir été détecté dans les poumons après des examens poussés.

Pas forcément plus dangereux

Face à L'emballement, certains chercheurs pondèrent: «Il a fallu six mois pour qu'on établisse réellement scientifiquement que le variant anglais était plus contagieux et plus mortel. Cela signifie qu'aujourd'hui, on ne peut rien dire sur ce variant breton», a estimé le professeur Philippe Froguel, généticien et endocrinologue à Lille sur franceinfo. Par ailleurs, le spécialiste s'étonne: «Je suis un peu surpris qu'on dise qu'il ne se détecte pas dans un test PCR nasopharyngé. Il faut des études précises pour cela.»

Il est utile de rappeler que la mutation d'un virus est parfaitement naturelle. Dans le cas de ce «variant breton» les investigations sont en cours. Pour l'heure, la communauté scientifique s'accorde à dire que trois variants sont considérés comme très préoccupants: ceux détectés en Angleterre, en Afrique du Sud et au Japon. Ce dernier est appelé variant brésilien, car repéré sur des voyageurs venant de ce pays. (jah)

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

La France reconfinée? Ras-le-bol et moquerie au programme

Au vu de la hausse des cas en région parisienne et dans le nord du pays, ces zones seront soumises à de nouvelles restrictions. Certains Français font leur révolution numérique et les autres les moquent. Petite revue…

Le gouvernement français prépare le terrain depuis quelques jours maintenant. Le premier ministre Jean Castex annoncera, ce jeudi soir, un durcissement des restrictions sanitaires en Île-de-France et dans les Hauts-de-France, c'est là:

Les autorités ont noté une augmentation du taux d’incidence «de près de 20% ces derniers jours», rapporte Le Figaro et un niveau d’occupation des lits de réanimation préoccupant. Une partie des Français en ont ras la casquette et l'écrivent tout haut …

Lire l’article
Link zum Artikel