DE | FR
Au Royaume-Uni, en plein déconfinement, la crainte d'une troisième vague monte.
Au Royaume-Uni, en plein déconfinement, la crainte d'une troisième vague monte.Image: sda

Au Royaume-Uni, le variant indien s'invite en plein déconfinement

Le nombre de nouveaux cas a atteint le niveau d'avril. Il se pourrait que les trois quarts d'entre eux soient liés à la version indienne du virus. Les voyageurs arrivant en Suisse depuis le Royaume-Uni sont soumis à un régime spécial.
02.06.2021, 08:2302.06.2021, 16:35
Suivez-moi

Depuis quelques semaines, le Royaume-Uni s'inquiète d'une nouvelle hausse des cas de Covid, et surtout de la présence toujours plus importante du variant B.1.617.2, appelé aussi Delta par l'OMS, mais que tout le monde appelle variant Indien. Une souche qui s'est propagée dans des dizaines de pays. Alors que le nombre de cas se limitait à quelques milliers entre le 12 et le 19 mais, sa présence au Royaume-Uni s'est encore accentuée ces derniers jours, assure L'Express.

La semaine dernière près de 7000 cas avaient été répertoriés. Invité de la BBC, le professeur Ravi Gupta, membre du groupe consultatif sur les menaces de virus respiratoires nouvelles et émergentes (Nervtag), n'hésitait pas, lundi, à qualifier sa croissance «d'exponentielle»:

«Bien sûr, le nombre de cas est relativement faible pour le moment, mais toutes les vagues commencent par un faible nombre qui circulent de façon silencieuse puis explosent. Ce que nous voyons ici présente tous les signes d'une vague précoce»

Crainte d'une nouvelle vague

Le professeur n’est pas le seul à avoir cette analyse, rapporte le Guardian. Pour Martin McKee, professeur de santé publique à la London School of Hygiene and Tropical Medicine: «cela ressemble beaucoup au début d’une troisième vague». Même son de cloche pour Paul Hunter, professeur de médecine à l’université d’East Anglia, relate le Huffpost.

Trois semaines avant la dernière étape du déconfinement progressif programmé par les autorités, ces informations sur le variant font donc craindre une nouvelle vague épidémique. La British Medical Association a ainsi évoqué un «moment pivot» dans la bataille contre le Covid-19 et demandé à Downing Street d'«agir avec la plus grande prudence pour décider de poursuivre la levée des restrictions», rapporte Les Echos.

Restrictions contre l'arrivée de Britanniques

Depuis le 27 mai à 18 heures, le Royaume-Uni figure sur la liste de l'Office fédéral de la Santé publique des États présentant un risque. Des restrictions d’entrée s’appliquent. L'entrée en Suisse dépend de toute une série de critères comme le fait ou non d'avoir un test PCR positif ou négatif ou d'être vacciné:

Plusieurs autres pays, dont la France et l'Allemagne, ont annoncé un renforcement des mesures de précaution pour les personnes arrivant du Royaume-Uni. En France la quarantaine est même obligatoire. (jah)

Les restos, c'est pas toujours super...

1 / 27
Les restos, c'est pas toujours super...
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les raisons de la perquisition chez Trump vont rester top secrètes
Vendredi dernier, à la demande des procureurs, un juge avait rendu public le mandat autorisant la perquisition et une liste des documents saisis.

Le ministère américain de la Justice s'est opposé lundi à la publication d'un document judiciaire censé donner les raisons qui ont poussé les enquêteurs fédéraux à mener une perquisition inédite chez Donald Trump. Celle-ci a eu lieu la semaine dernière.

L’article