DE | FR
Rodrigo Duterte, président des Philippines.
Rodrigo Duterte, président des Philippines.Image: sda

Les Philippins menacés de prison s'ils ne se vaccinent pas

Face au manque de motivations de ses concitoyens, le président Rodrigo Duterte menace d'emprisonner ceux qui refusent le vaccin Covid-19.
22.06.2021, 06:5022.06.2021, 15:52

Face à la multiplication des cas liée au variant delta, le président philippin, Rodrigo Duterte, a menacé d'emprisonner les gens qui refusent de se faire vacciner contre le coronavirus. Le pays est l'un des plus touchés d'Asie du Sud-Est avec 219 décès liés au Covid recensé par million d'habitants, rappelle Les Echos. A noter que depuis le début de la pandémie le pays compte plus de 1,3 million de cas et 23 000 décès.

«Vous choisissez, vaccin ou je vous fais emprisonner»
Rodrigo Duterte, président des Philippines

Cette déclaration fracassante a été faite par le président Duterte dans une allocution télévisée, lundi, à la suite de rapports faisant état d'un faible taux de visites sur plusieurs sites de vaccination de la capitale, Manille, rapporte CNN. «Ne vous méprenez pas, il y a une crise dans ce pays», a déclaré Duterte.

«Je suis juste exaspéré par le fait que les Philippins ne tiennent pas compte du gouvernement»
Rodrigo Duterte, président des Philippines

A noter que cette remarque du président Duterte contredit celles de ses responsables de la Santé, qui ont déclaré que la population est invitée à recevoir le vaccin Covid-19 sur une base volontaire.

Duterte, qui a été critiqué pour sa fermeté dans la lutte contre le virus, a également maintenu sa décision de ne pas autoriser la réouverture des écoles.

Le vaccin chinois inquiète

Au 20 juin, les autorités avaient entièrement vacciné 2,1 millions de personnes, progressant lentement vers l'objectif du gouvernement de vacciner, cette année, jusqu'à 70 millions de personnes dans ce pays de 110 millions d'habitants, précise CNN.

Les autorités auraient observé, selon Les Echos, que les adultes rechignaient à se faire inoculer le vaccin chinois Sinovac. En revanche, ils approuveraient le produit de Pfizer-Biontech. Aussi, pour tenter de contourner ce blocage et sur ordre du président, elles dissimulent l'origine des vaccins. Une solution qui n'a pas suscité davantage d'enthousiasme... (jah)

1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Etats-Unis: décès mystérieux d'un homme d'affaires anti-Poutine
Dan Rapoport était un opposant avéré au Kremlin et un soutien à l'opposition russe. Il est décédé dans des circonstances mystérieuses.

La mort de Dan Rapoport, un homme d'affaires et opposant avéré à Poutine, laisse perplexe: la dépouille de l'américano-letton de 52 ans a été retrouvée, dimanche dernier, devant son appartement à Washington. Les enquêteurs supposaient jusqu'à présent qu'il s'agissait d'un suicide, mais des détails jettent le doute sur cette version.

L’article