DE | FR

Le patch vaccinal contre le Covid-19, une innovation expliquée en 6 points

Des chercheurs ont développé un applicateur vaccinal pour lutter contre les virus. Les premiers essais portant sur le Covid-19 montrent une meilleure efficacité que les injections.
06.11.2021, 16:4607.11.2021, 17:30

Depuis le début de la pandémie, les chercheurs ont intensifié le développement de patchs vaccinaux contre le Covid-19. Une équipe Australo-américaine a publié les résultats prometteurs d'expériences dans la revue Science Advances.

Comment le vaccin est-il transmis à l'organisme?

Les chercheurs ont équipé des patchs en plastique d'une surface d'un centimètre carré de plus de 5000 aiguilles microscopiques, «si minuscules que vous ne pouvez même pas les voir», explique le virologue David Muller de l'université australienne du Queensland. Les pointes ont été enduites d'un vaccin expérimental, et le patch a été collé à l'aide d'un applicateur:

«On a l'impression de recevoir une pichenette sur la peau»
David Muller, virologue
Le système Vaxxas HD-MAP se présente sous la forme d'un applicateur.
Le système Vaxxas HD-MAP se présente sous la forme d'un applicateur.source: Vaxxas
Et voici le patch qui se situe dans l'applicateur.
Et voici le patch qui se situe dans l'applicateur.source: vaxxas

Quel vaccin a été appliqué avec le patch ?

Les chercheurs ont utilisé un vaccin dit «sous-unitaire» qui reproduit la protéine de pointe spécifique du virus Cov-2 du Sras.

C'est quoi un vaccin «sous-unitaire»?
«Les vaccins sous-unitaires», explique L'Organisation mondiale de la Santé, «ne contiennent pas de composants vivants de l'agent pathogène». Ils ne contiennent que «des fragments antigéniques de l’agent pathogène. Ces fragments sont nécessaires pour induire une réponse immunitaire protectrice.» L'institution précise: «Les vaccins sous-unitaires ne contiennent pas de composants vivants et sont considérés comme étant très sûrs.»

Quels sont les avantages par rapport à l'injection ?

Les chercheurs listent toute une série d'arguments en faveur de leur patch, sélection:

  • Le vaccin appliqué à sec sur le patch et reste stable pendant un mois à 25 degrés et une semaine à 40 degrés. Ce qui représente un avantage notable face aux vaccins de Pfizer-Biontech ou Moderna qui ne tiennent que quelques heures à température ambiante.
  • Utiliser le patch signifie une dépendance à la chaîne du froid considérablement réduite. Cette dernière n'est souvent pas garantie dans les pays les moins industrialisés.
  • Le patch vaccinal est également «incroyablement facile à administrer», selon David Muller, car il ne nécessite pas de personnel de santé qualifié.
  • Ces patchs permettent d'immuniser les personnes qui ont peur des injections ou les enfants et le tout de manière pratiquement indolore.

Comment l'expérience a-t-elle été menée et quelles sont les conclusions?

Des souris ont été vaccinées pendant deux minutes via l'application du patch et d'autres, de façon classique, avec une seringue. Les chercheurs ont constaté que:

  • Le système immunitaire des souris auxquelles le vaccin a été injecté via le patch a produit des niveaux élevés d'anticorps après les deux doses, «y compris dans les poumons, ce qui est important pour Covid-19», précise David Muller
  • Les résultats obtenus dépassent de loin ceux de la vaccination par aiguille.

Pourquoi le patch est plus efficace que l'injection?

Les patchs sont plus efficaces que les injections, car ces dernières sont généralement réalisées dans les muscles, où se trouvent peu de cellules immunitaires qui participent à la réponse au vaccin. En outre, selon les chercheurs, avec le patch vaccinal, les minuscules aiguilles provoquent la mort des cellules de la peau situées juste en dessous.

Un phénomène qui alerte l'organisme et déclenche une réponse immunitaire plus importante. Burak Ozdoganlar, professeur d'ingénierie à Pittsburgh, explique:

«Une plus petite quantité de vaccin, appliquée précisément sur la peau, peut susciter une réponse immunitaire semblable à celle d'une injection intramusculaire.»

A partir de quand les patch seront-ils disponibles?

Le patch utilisé dans l'étude a été produit par la société australienne Vaxxas, qui est la plus avancée dans son développement. Les premiers essais sur l'homme sont prévus pour avril. L'été prochain, la société souhaite vacciner 2000 à 3000 personnes avec son produit dans le cadre d'essais cliniques.

Le plus grand défi actuel est la production: jusqu'à présent, aucun fabricant n'est en mesure de produire les patchs en grande quantité.

Michael Schrader, PDG de Vaxess, est optimiste. La pandémie de Covid a donné un coup d'accélérateur à toutes sortes d'entreprises inovantes.

«C'est l'avenir. Dans les dix prochaines années, la façon dont les vaccins sont distribués dans le monde va changer radicalement.»

Autrement dit, ce support pourrait être utilisé, à l'avenir, pour administrer d'autres vaccins que celui contre le Covid-19. (jah/ats)

Est-ce que le covid long existe vraiment? On fait le point.

D'autres analyses Covid...

Va-t-on en finir avec le Covid? Pas vraiment, si l'on en croit ces deux pays

Link zum Artikel

Une nouvelle vague Covid arrive: et si on s'en fichait?

Link zum Artikel

Je vous ai observés vous désinfecter les mains et ce n'est pas glorieux

Link zum Artikel

Le vaccin peut-il avoir des effets secondaires à long terme? Réponse en 4 points

Link zum Artikel
Marion Maréchal avec Zemmour? ++ Macron sort un site web en douce
Frasques, polémiques, débats de fond et petites phrases assassines. Retrouvez ici l'actualité brûlante de la course à l'élection présidentielle française 2022.
L’article