DE | FR

Le risque de caillots moins élevé après le vaccin qu'avec le Covid

Le risque de développer des caillots sanguins est beaucoup moins élevé après s'être fait vacciner contre le Covid qu'en attrapant la maladie. C'est la plus large étude menée à ce jour sur le sujet qui l'affirme.
27.08.2021, 21:5229.08.2021, 09:35

Une étude britannique, publiée vendredi dans le British Medical Journal (BMJ), a comparé les données médicales de 29 millions de personnes ayant reçu leur première dose de Pfizer-BioNTech ou d'Oxford-AstraZeneca, entre décembre 2020 et avril 2021, avec celles de presque deux millions de personnes testées positives au coronavirus. C'est le résultat de la plus large étude à ce jour sur les effets secondaires liés au vaccin. Voici le résultat

Ce qu'ont constaté les chercheurs

Alors que des craintes liées aux caillots sanguins ont ralenti l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca, les chercheurs ont constaté qu'il existait, en effet, un «risque accru» d'en développer après s'être fait vacciner, mais que ce risque était «beaucoup plus faible que celui associé à l'infection par le Sars-Cov-2».

Risque 200 fois moins élevé

Le risque de développer une thrombose veineuse (phlébite) est presque 200 fois plus élevé en attrapant le Covid-19 (12 614 cas supplémentaires sur 10 millions) qu'en se faisant vacciner avec AstraZeneca (66 cas supplémentaires).

Concernant les thromboses artérielles, aucun cas excédentaire n'a été constaté pour l'un ou l'autre des vaccins, mais 5000 cas supplémentaires sur 10 millions de personnes ont été observés chez celles ayant eu le Covid-19.

Ainsi, les personnes atteintes par le virus risquent onze fois plus d'être sujettes à un accident vasculaire cérébral (1699 cas supplémentaires sur 10 millions de personnes) que celles vaccinées avec Pfizer (143 cas supplémentaires).

Cas «très rares» de caillots

«La grande majorité des patients se portera parfaitement bien avec ces vaccins», a déclaré à la BBC la chercheuse à la tête de l'étude Julia Hippisley-Cox. Elle a affirmé qu'il fallait «replacer dans leur contexte» les «très rares cas» de caillots sanguins.

La professeure en épidémiologie à Oxford a en outre souligné que ce risque accru de développer des caillots était concentré sur des périodes plus «spécifiques et courtes» avec les vaccins qu'après avoir attrapé le Covid-19, où le risque se prolonge «sur 28 jours après l'infection».

Attraper le Covid en étant vacciné? C'est normal et ça s'explique

Video: watson
5 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
5
Révolte en Iran: ces femmes criblées de balles dont on découvre le visage
Ghazaleh Chalabi, Hadis Najaf, Hananeh Kian. Depuis le début de la révolte iranienne, les réseaux sociaux ressemblent à un tombeau ouvert: après neuf jours de manifestations, et la mort de Mahsa Amini, 54 jeunes femmes auraient déjà perdu la vie. La sauvage répression de la «police des mœurs» a, désormais, plusieurs visages.

Ghazaleh Chalabi, Hadis Najaf, Hananeh Kian. Un seul combat, plusieurs visages. Il y a neuf jours, la population iranienne s'est littéralement soulevée à la mort de Mahsa Amini, cette jeune femme arrêtée mi-septembre pour «port de vêtements inappropriés». Des manifestations, menées principalement par les femmes, ont éclaté dans tout le pays. Dans les rues, mais également sur les réseaux sociaux. Un mouvement de protestation qui fait de dramatiques ravages. Chiffres officiels? 41 décès. Chiffres de l'ONG Iran Human Rights, basée à Oslo? 54.

L’article