DE | FR

Fin du port du masque dans les aéroports et les avions

Dès le lundi 16 mai, vous n'aurez plus l'obligation de porter de masque à l'aéroport et dans l'avion. L'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) a annoncé la levée de cette mesure de lutte anticovid.
11.05.2022, 20:4712.05.2022, 06:13

«A partir de la semaine prochaine, les masques faciaux n'auront plus besoin d'être obligatoires pour les voyages aériens», a déclaré le directeur exécutif de l'AESA, Patrick Ky, dans un communiqué. Selon lui, cette décision «est un grand pas en avant dans la normalisation du transport aérien».

L'association du transport aérien international (IATA) a salué la suppression de cette mesure en Europe. Selon l'IATA, cet assouplissement des règles en vigueur revient à donner aux voyageurs «la liberté de choisir de porter ou non un masque».

Ces derniers «peuvent voyager en toute confiance en sachant que de nombreuses caractéristiques de la cabine de l'avion, telles que l'échange d'air à haute fréquence et les filtres à haute efficacité, en font l'un des environnements intérieurs les plus sûrs», a affirmé Willie Walsh, le directeur de l'IATA.

Les compagnies ont le dernier mot

Attention toutefois à ne pas se réjouir trop vite, car malgré l'annonce de l'Europe, ce sera toujours aux compagnies aériennes de règlementer les conditions d'accès aux avions. L'agence européenne de sécurité aérienne rappelle que le masque reste une des meilleures protections contre la transmission du Covid-19.

Elle ajoute que les vols à destination, ou en provenance, d'une destination où le port du masque est toujours obligatoire dans les transports publics devraient continuer à encourager ce type de mesure. En résumé, il faudra s'informer sur les recommandations de chaque compagnie selon les destinations.

De manière générale, l'agence européenne de la sécurité aérienne estime que les passagers doivent «se comporter de manière responsable et respecter les choix des autres autour d'eux». En clair, vous toussez et éternuez ? Il serait préférable de porter un masque facial pour rassurer les personnes assises à proximité.

Cet assouplissement des règles sanitaires intervient au bon moment pour les voyageurs européens. En effet, l'organisme de surveillance du trafic aérien européen Eurocontrol prévoit un retour jusqu'à 95% du niveau de 2019, pour cet été. Les réservations se portent très bien, malgré la guerre en Ukraine, le choc pétrolier et l'inflation. (ats/cru)

Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images

1 / 17
Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Copin comme cochon: la fin des restrictions Covid

Plus d'articles sur la fin du Covid

Covid: Comment nos politiciens préparent la fin de la pandémie

Link zum Artikel

A 3 jours de lever les mesures Covid, quelle est la situation en Suisse?

Link zum Artikel

Sommes-nous prêts à vivre sans Covid dès jeudi? «Non, je ne pense pas»

Link zum Artikel

L'après-Covid sera terrible

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi les Turcs ne veulent ni la Finlande ni la Suède dans l'Otan
Menaçant la cohésion de l'alliance face à la Russie, la Turquie pose des conditions à l'adhésion des Finlandais et Suédois à l'Otan.

La Turquie pose des conditions à l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'Otan, menaçant ainsi la cohésion de l'Alliance face à la Russie. Ces déclarations ont également éclipsé, dimanche, l'annonce officielle de la Finlande de déposer une demande d'adhésion.

L’article