DE | FR

Le preneur d'otage d'Amsterdam grièvement blessé

La police néerlandaise a annoncé mardi soir la fin de la prise d'otages dans une boutique Apple Store à Amsterdam qui a duré plusieurs heures.
La police néerlandaise a annoncé mardi soir la fin de la prise d'otages dans une boutique Apple Store à Amsterdam qui a duré plusieurs heures.Image: sda
Le suspect de la prise d'otage dans une boutique Apple Store d'Amsterdam qui avait exigé 200 millions d'euros en cryptomonnaie et a été transporté "grièvement blessé" à l'hôpital, selon les autorités locales.
23.02.2022, 03:1223.02.2022, 17:58

Vers 22h30 (21h30 GMT), l'homme pris en otage a demandé de l'eau, avec l'accord de la police. Il est sorti du bâtiment et s'est enfui en courant, rapidement suivi par le preneur d'otage qui a été immédiatement renversé par un véhicule de la police.

Les forces de l'ordre ont examiné l'homme allongé dans la rue à l'aide d'un robot et constaté qu'il «n'avait pas d'explosifs sur son corps». Il a ensuite été amené grièvement blessé à l'hôpital et aucune nouvelle n'a entretemps été donnée sur son état de santé. Des enquêtes sont en cours.

La police néerlandaise avait annoncé mardi soir la fin de la prise d'otages dans une boutique Apple Store à Amsterdam qui a duré plusieurs heures. Un homme armé avait été arrêté.

«Nous avons réussi à arrêter le preneur d'otages en le touchant avec un véhicule lorsqu'il est sorti en courant de la boutique. Après avoir examiné à l'aide d'un robot l'homme, allongé dans la rue, nous savons maintenant que le suspect n'avait pas d'explosifs sur son corps, et le personnel médical s'occupe désormais de lui.»
La police néerlandaise

Arme automatique

La police d'Amsterdam a reçu mardi vers 17h30 (16h30 GMT) le signalement d'une possible attaque par un homme armé dans un magasin.

Les premiers agents dépêchés sur place ont été visés par des tirs avec une arme automatique, a indiqué le chef de la police. Il est vite apparu que le suspect avait également une arme à feu et des images suggéraient qu'il pouvait porter un gilet explosif.

Pour rappel, de nombreuses personnes ont pu quitter le bâtiment, mais l'homme a directement pris une personne en otage, un client britannique de 44 ans selon des médias locaux, en le tenant sous l'épaule. Le suspect a exigé 200 millions d'euros en cryptomonnaie contre la libération du bâtiment, menaçant de se faire exploser. (ats/cr)

Rien à voir, mais ce correspondant à Kiev parle 6 langues et il est devenu viral

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une fuite de données montre que la Chine traite les Ouïghours avec cruauté
Le gouvernement chinois parle de «centres de formation» pour les Ouïghours, pourtant de nouvelles images montrent l'horreur des camps d'internement.

Peu avant la visite de la commissaire aux droits de l'homme de l'ONU, Michelle Bachelet, au Xinjiang, un consortium international de journalistes a publié de nouvelles preuves de l'internement massif des Ouïghours en Chine. Des photos, des discours et des instructions des autorités prouvent que les camps ne sont pas, comme le prétend le gouvernement chinois, des «centres de formation professionnelle», ont déclaré mardi plusieurs médias internationaux.

L’article