DE | FR

Elon Musk pourrait bientôt empocher... 29 milliards de francs

Le patron de Tesla approche d'un bonus massif, mais certains actionnaires sont furieux. Et il pourrait aussi perdre gros.

Thomas Burgel / slate



03.09.2020, Brandenburg, Gr

Image: DPA-Zentralbild

Un article de Slate

Les résultats en platine affichés ces derniers mois par Tesla ont un petit quelque chose du trompe l'oeil, une partie de ces profits venant de la revente de bitcoins et une autre de crédits carbone.

Il n'en reste pas moins que la firme est dans une forme éclatante, et qu'elle semble pouvoir atteindre les objectifs fixés à Elon Musk -dont la légende dit qu'il ne touche aucun salaire- pour actionner un nouveau plan de compensation massif.

Grincement de dents

Celui-ci, d'un montant pouvant atteindre 32.4 milliards de dollars (27 milliards d'euros) selon le Wall Street Journal et le cours boursier actuel de la firme, ferait sans doute à nouveau du serial entrepreneur l'homme le plus riche du monde, le pauvre garçon étant selon le classement Forbes retombé à la seconde place derrière son rival spatial Jeff Bezos.

Musk peut donc afficher un franc sourire. Certains actionnaires de Tesla, en revanche, grincent fortement des dents. Au point de saisir la justice américaine afin de faire la lumière sur ce plan de compensation mis en place en 2018 dans des conditions supposées douteuses.

Conflits d'intérêts

Un juge du Delaware a ainsi ordonné à Tesla de lui transmettre, ainsi qu'aux demandeurs, certaines communications entre Musk et le board de l'entreprise lors des négociations. L'objectif est de savoir si les tractations ont été honnêtes, ou si elles ont été menées au détriment des intérêts du constructeur comme de ceux de ses actionnaires.

Elon Musk est ainsi accusé d'avoir usé de son entregent pour placer deux avocats amis au service juridique de Tesla -Jonathan Chang et Todd A. Maron, qui fut son conseiller lors de deux précédents divorces.

Beaucoup à gagner

«Utilisant à son avantage son contrôle, ses proches relations et sa réputation pour négocier sa compensation, Musk a coopté Maron et Chang pour l'aider à structurer le plan du comité», expliquent les plaignants, en procédure depuis 2018. En clair: exécutants de paille, les cadres de Tesla n'ont fait que valider un plan que Musk avait lui-même préparé, et qui n'est pas forcément à l'avantage de la firme ou de ses petits actionnaires.

La justice du Delaware, explique Business Insider, est dans ce genre de cas favorable aux instances dirigeantes des entreprises, et fait peser la charge de la preuve sur les demandeurs. Mais si ces derniers arrivent à prouver que cette présomption peut être remise en cause, une analyse en détail des décisions, en l'occurrence de ce plan total de 55, 8 milliards de dollars, peut être lancée.

C'est vers ceci que semble tendre le juge en question, Joseph Slights Jr., qui ne fait pas mystère de ses suspicions quant aux conflits d'intérêts de Musk et des avocats en question, donc à la bonne foi des négociations. Le patron de Tesla a certes beaucoup à gagner, mais il pourrait aussi perdre gros.

Cet article a été publié initialement sur Slate. Watson a changé le titre et les sous-titres. Cliquez ici pour lire l'article original

Le premier vol de l'hélicoptère Ingenuity

1 / 11
Le premier vol de l'hélicoptère Ingenuity
source: sda / nasa/jpl-caltech/msss / handout
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les femmes gagnent toujours moins d'argent que les hommes en Suisse

Les chiffres relatifs à 2020 confirment la tendance: les revenus perçus par les femmes en Suisse sont inférieurs à ceux des hommes. Cela concerne toutes les tranches de salaire et plusieurs professions.

Le revenu professionnel brut des femmes l'an dernier était inférieur à celui des hommes. C'est ce que révèlent les derniers chiffres sur le revenu professionnel brut de l'Office fédéral de la statistique (OFS), publiés jeudi. Cela est évident dans chaque tranche de salaire:

Les inégalités de traitement sont aussi notables par profession. Parmi les dirigeants, un homme a gagné 130 000 francs quand une cadre supérieure n'a perçu que 107 300 francs d'émoluments. Idem dans les professions …

Lire l’article
Link zum Artikel