International
Elon Musk

Covid-19: Twitter ne fera plus rien contre la désinformation

Covid-19: Twitter ne fera plus rien contre la désinformation

FILE - Elon Musk founder, CEO, and chief engineer/designer of SpaceX jokes with reporters as he pretends to search for an answer to a question on a cell phone during a news conference after a Falcon 9 ...
L'homme le plus riche du monde, Elon Musk, fait comme bon lui semble à la tête de Twitter.Image: sda
Comme Facebook, Instagram et YouTube, pendant la pandémie, Twitter avait mis en place des règles spécifiques pour lutter contre les fausses informations de santé.
30.11.2022, 04:4030.11.2022, 06:31
Plus de «International»

Le nouveau patron de Twitter Elon Musk continue de bouleverser la modération des contenus sur le réseau social américain. Après le rétablissement en masse de comptes bannis, il a décidé de mettre fin à la lutte contre la désinformation sur le Covid-19.

«A partir du 23 novembre 2022, Twitter n'applique plus le règlement concernant les informations trompeuses sur le Covid-19»
Communiqué de Twitter

Pendant la pandémie, la plateforme avait notamment décidé de signaler et de retirer les messages contenant de la désinformation sur les vaccins contre le Covid-19, puis de suspendre les comptes concernés au bout de cinq rappels à l'ordre.

Restrictions sanitaires honnies

Mais Elon Musk, propriétaire et patron de la plateforme depuis un mois, prône une vision absolue de la liberté d'expression. Il n'a également jamais fait mystère de son opinion au sujet des restrictions sanitaires mises en place pendant la pandémie, surtout quand elles signifiaient la fermeture temporaire de son usine Tesla en Californie.

«Dire aux gens qu'ils ne peuvent pas quitter leurs maisons et qu'ils seraient arrêtés s'ils le faisaient, c'est fasciste. Ce n'est pas démocratique. Ce n'est pas la liberté. Rendez aux gens leur satanée liberté.»
Elon Musk, en avril 2020

A son arrivée à la tête de Twitter, le multimilliardaire a tenté de rassurer les ONG et annonceurs qui craignaient une flambée de contenus toxiques. Peine perdue: de nombreuses marques ont fui et Elon Musk, s'estimant trahi, est passé à l'action. Il a lancé des sondages sur son profil, reflétant selon lui la «voix du peuple», et fait réinstaller le profil de l'ex-président Donald Trump.

D'après la newsletter spécialisée «Platformer», le bouillant dirigeant a aussi demandé aux ingénieurs encore employés de rétablir 62 000 comptes qui avaient été bannis pour des infractions répétées. (ats/jch)

Cette course poursuite à Los Angeles est digne d'un film hollywoodien
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Voici les cinq femmes les plus recherchées du monde
Elles ont escroqué des investisseurs, vendu de la drogue ou commis des crimes violents. Cinq femmes figurent sur les listes «Most Wanted» en Europe et aux Etats-Unis.

Plus de 50 personnes figurent actuellement sur la liste «Most Wanted» d'Europol, l'agence de police européenne, et dix autres sont prioritaires pour le FBI, la police fédérale américaine. Même si la majorité des criminels recherchés sont des hommes, une poignée de femmes se distinguent également - cinq pour être précis.

L’article